Canal du midi : débordement de colère chez les éclusiers de VNF, ils manifestent dans l'Aude

Les écluses du canal des Deux-Mers resteront fermées toute la journée. A l'appel de la CGT, les éclusiers se mobilisent de nouveau pour dénoncer un projet d'automatisation et la suppression de plusieurs implantations sur la voie navigable.

L'écluse de Marseillette dans l'Aude a été construite vers 1674. Et c'est ici qu'à l'appel de la CGT, les personnels de Voies Navigables de France se sont donnés symboliquement rendez-vous ce lundi 29 mai 2023.

Depuis le début du mois de mai, les éclusiers se mobilisent contre la réforme des retraites mais aussi contre cettte "politique du tout automatisation menée par VNF sur le Canal du Midi" qui, selon le syndicat, "met en péril la fréquentation touristique et la gestion de la ressource en eau".

Dans la région, toujours selon la CGT, ils seraient 80 personnels titulaires et 80 CDD (avec contrats de saisonniers de 8 mois) à en subir les conséquences directes avec des "réorganisations en cascade et une baisse de leur niveau de vie".


Après une première journée de mobilisation le 2 mai dernier à Béziers, les éclusiers en colère exigent de la direction de VNF qu'elle renonce à son projet, indiquant que "les suppressions de postes, la précarisation de l’emploi et la sous-traitance anarchique conduisent à une impasse, sur un site pourtant classé à l’UNESCO !"

En attendant, les plaisanciers devront prendre leur mal en patience. Une dizaine de bateaux reste à quai. Aucune péniche ne pourra franchir l'écluse pendant ce lundi de pentecôte selon les manifestants. Plusieurs sites ont ainsi ét bloqués en Occitanie. Une prochaine action est d'ores et déjà annoncée le 6 juin lors de la journée nationale de mobilisation contre la réforme des retraites

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité