Carcassonne : pénurie de masques et de solution hydro-alcoolique, les médecins assaillis de questions sur le coronavirus

A Carcassonne (Aude), la propagation du coronavirus inquiète, au point que les pharmacies croulent sous les demandes de masques et de solutions hydro-alcooliques, tandis que les patients assaillent les médecins généralistes de questions.

Solutions hydro-alcooliques dans un rayon de pharmacie à Carcassonne (Aude)
Solutions hydro-alcooliques dans un rayon de pharmacie à Carcassonne (Aude) © Frédéric Guibal, France 3 Occitanie
En quelques semaines, le masque de protection est devenu, à Carcassonne (Aude) comme ailleurs, l'article le plus recherché dans les pharmacies, à tel point qu'ici aussi, il est en rupture de stock. Mais Marie Alard, pharmacienne, se veut rassurante :
 

Je leur dis que ça ne sert à rien d'avoir un masque, parce que ça ne sert que pour les personnes déjà atteintes. Il faut juste suivre les consignes d'hygiène classiques.


Les professionnels de santé prioritaires


Autres produits très demandés, les gels et solutions hydro-alcooliques, qui permettent de se laver les mains sans eau. Mais là encore, difficile d'en trouver.
 


Stocks limités


Pour les gels, la situation devrait se résoudre rapidement : quelques pharmacies à Carcassonne en proposent encore et celles en rupture de stock devraient être réapprovisionnées dans les prochains jours. La question des masques est plus délicate. Les pharmaciens attendent bien des livraisons, mais les quantités devraient être limitées, comme l'explique Magali Itoua, pharmacienne :
 

Ces dotations seront distribuées aux professionnels de santé en priorité et aux personnes qui arrivent zones rouges. 


Les médecins assaillis de questions


Des Carcassonnais préoccupés et vigilants, mais pas paniqués, c'est le ressenti de Didier Carreras, médecin généraliste qui, plusieurs fois par jour, doit tout de même répondre aux questions des patients :
 

"Est-ce qu'on va être embêtés ? Est-ce qu'il va y avoir une grosse épidémie ?" Ils se posent des questions sur la dangerosité du virus et sa capacité à se diffuser.


Ce médecin utilise son stock personnel de masques pour l'instant. Et il est lui aussi est impatient de voir arriver les livraisons pour les professionnels de santé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société consommation économie