La famille du Colonel Beltrame n'a pas refusé que son nom soit donné à des rues de villes FN

La mère du Colonel Beltrame, tué par un terroriste à Trèbes, le 24 mars dernier, dément l'information de L'Essor, le journal de la gendarmerie, selon lequel elle n’autoriserait pas les collectivités dirigées par le Front National à donner son nom à une artère.

Hommage au Colonel Arnaud Beltrame, décédé le 24 mars 2018 à Trèbes dans l'Aude, "victime du terrorisme".
Hommage au Colonel Arnaud Beltrame, décédé le 24 mars 2018 à Trèbes dans l'Aude, "victime du terrorisme". © BERTRAND GUAY / AFP
Le maire de Montpellier l’a annoncé le 3 avril, lors du conseil municipal : une place ou une rue sera bientôt nommée en l’honneur du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, victime de l’attaque terroriste de Trèbes (Aude), le 23 mars.

Philippe Saurel a précisé avoir reçu de très nombreuses lettres de Montpelliérains demandant d’honorer la mémoire d’Arnaud Beltrame, qui s’est sacrifié en s’échangeant contre un otage. "Nous donnerons à Arnaud Beltrame la place qu’il mérite pour son acte d’héroïsme", a déclaré l’élu.



Comme Montpellier, une quarantaine de villes ont déjà décidé de baptiser au nom du colonel Beltrame, tué par un terroriste le 24 mars dans un supermarché à Trèbes (Aude) une rue, un établissement scolaire ou à un bâtiment municipal.

C'est le cas aussi de Béziers. "La grande allée qui traverse le jardin « Le Plateau des Poètes », à partir des Allées Paul Riquet et en direction de la gare, portera dorénavant le nom du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame." Le conseil municipal a voté en ce sens le 10 avril.

Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde. 


Mais selon L'Essor, le journal de la gendarmerie, la famille du colonel Arnaud Beltrame n’autoriserait pas les collectivités dirigées par le Front National à donner le nom de l’officier de Gendarmerie à une artère. Mais la mère du gendarme assassiné a démenti cette information au Parisien : "Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde. Qui sait si dans deux ans ces mairies seront toujours tenues par le Front national ? ».
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat dans l'aude faits divers attentat terrorisme hommage société