Les vignobles de l'Aude se préparent pour "la récolte la plus faible du siècle"

A la veille des vendanges, les vignerons de l'Aude frappés tout l'été par la sécheresse, annoncent une récolte "la plus faible du siècle". Les zones les plus impactées : l’ouest héraultais, le Narbonnais, les Pyrénées-Orientales, le vignoble littoral, les Corbières et le Minervois.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Inquiets, les viticulteurs audois inspectent le raisin une dernière fois. Demain, ils démarrent les vendanges, et pour Thomas Sahun, technicien des côteaux du Minervois, le constat est sans appel.

La sécheresse annonce une récolte 2016 "la plus faible du siècle". Près de 50% de moins qu'en 2015.

A la veille des vendanges, les vignerons de l'Aude frappés tout l'été par la sécheresse, annoncent une récolte "la plus faible du siècle". Les zones les plus impactées : l’ouest héraultais, le Narbonnais, les Pyrénées-Orientales, le vignoble littoral, les Corbières et le Minervois. ©F3 LR


Coupable : la météo !


Un printemps froid qui a empêché les vignes de se nourrir. Un été chaud et sec avec très peu de pluie.
Plus précisemment, la sécheresse qui s'est installée dès le début de l'été. Elle est venue fragiliser une vigne déjà mal en point.

Conséquence : la récolte 2016 pourrait diminuer de moitié dans l'Aude. La préfecture évoque un volume de 3,45 millions d'hectolitres, un record à la baisse depuis 2012.
Pour le syndicaliste Frédéric Rouanet, il s'agit de la plus faible du siècle. Un désastre économique sans la mise en place de mesures adaptées.

Objectif numéro un, maintenir voire augmenter les prix du vin. Ensuite, il faut mettre en place un plan sécheresse pour alléger les charges sur les exploitations" assure Frédéric Rouanet, président du syndicat des vignerons de l'Aude.


Les exploitations audoises commencent leurs vendanges avec près d'une semaine de retard, elles devraient se poursuivre jusqu'à la mi-octobre.
L'enjeu ensuite sera de faire redémarrer ses vignes, affaiblie par une année difficile.