Manifestation des calandrettes à Carcassonne : "sans contrats aidés, on ne peut plus fonctionner"

Les calandrettes, ou calandretas, ce sont les écoles occitanes associatives. Elles sont mobilisées, ce mardi, à l'occasion de la journée européenne des langues régionales, pour dire à quel point les contrats aidés sont indispensables à leur bon fonctionnement.

Manifestation des calendrettes à Carcassonne contre la fin des contrats aidés - 26 septembre 2017
Manifestation des calendrettes à Carcassonne contre la fin des contrats aidés - 26 septembre 2017 © France 3 LR
La fin des contrats aidés peut-elle remettre en cause l'existence des calandrettes ? Oui, répondent ces écoles occitanes (bilingues) associatives.

"A terme, c'est la fermeture des écoles"


"Les écoles calandretas sont des écoles associatives qui sont sous contrat de l'Etat mais toute la partie : "assistantes maternelles, cantine, garderie" est à la charge des parents. Donc sans les contrats aidés, on ne peut plus fonctionner. Ce qui veut dire que demain, on n'aura plus de personnels dans les écoles et à terme, c'est la fermeture des écoles et la perte de la tradition de la langue locale qui est l'occitan.", déclare Gilbert Oliver, président de la calandreta de Carcassonne.

Interview de Gilbert Oliver, président de la calandreta de Carcassonne.
durée de la vidéo: 00 min 24
Manifestation des calendrettes à Carcassonne : "sans contrats aidés, on ne peut plus fonctionner" ©France 3 LR


Manifestation des calandrettes à Carcassonne


Ces calandrettes, ou calandretas, scolarisent près de 4000 enfants dans 19 départements français. Elles se sont donc mobilisées, ce mardi, notamment devant la préfecture de l'Aude à Carcassonne, à l'occasion de la journée européenne des langues régionales.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique manifestation économie social occitan culture culture régionale polémique société éducation jeunesse famille tradition sorties et loisirs