Quillan : il n'y aura pas de casiers Amazon dans l'ancienne gare, la SNCF abandonne son projet

La SNCF renonce, mercredi 12 mai, à l'installation de casiers Amazon au sein de l'ancienne gare de Quillan (Aude), inutilisée depuis trois ans. Opposée à ce projet, la municipalité rêve désormais de racheter le site pour le transformer en lieu touristique et commercial.

La SNCF renonce à installer des casiers Amazon similaires à celui-ci dans l'ancienne gare de Quillan (Aude)
La SNCF renonce à installer des casiers Amazon similaires à celui-ci dans l'ancienne gare de Quillan (Aude) © Maxppp / Frédéric Douchet

Le projet était impopulaire... Il est désormais abandonné. Ce mercredi 12 mai, la SNCF a annoncé à Pierre Castel, maire de Quillan, qu'elle renonçait à installer des casiers Amazon au cœur de l'ancienne gare de la commune. 

La SNCF jette l'éponge

Il n'y aura donc pas de consignes automatiques Amazon au sein de la gare de Quillan. Le projet de "casiers Amazon" envisagé par la SNCF n'était pas au goût du maire Pierre Castel. 

"Amazon, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé", euphémise le maire dans un sourire. "Amazon est une menace pour nos petits commerces. L'entreprise accorde une commission tout à fait dérisoire à ceux qui leur servent de dépôt, et sa présence enlève aux autres des revenus et des clients

La SNCF a contacté Pierre Castel pour l'informer qu'elle retirait son projet Amazon. "Je suis vraiment satisfait, je me dis qu'on ne se bat pas pour rien !", conclut-il.

Un rachat de la gare par la municipalité ?

De plus, le maire a pu obtenir un rendez-vous avec SNCF Gares & Connexions. Une rencontre qu'il réclame depuis trois ans, sans réponse. 

L'objectif : obtenir une offre de la part de la SNCF, afin de racheter le site de l'ancienne gare. Le terrain, lui, appartient déjà à la ville. Le site est inutilisé depuis trois ans, depuis que la ligne s’arrête à Limoux, à 27 kilomètres de là.

Cette gare est une friche industrielle en plein cœur de la commune. Elle pourrait devenir une superbe vitrine pour les produits locaux des environs.

Pierre Castel, maire de Quillan.

"Vannerie, miel, viande d'agneau... Dans quatre ou cinq ans, de nombreux producteurs locaux pourraient se retrouver dans ce lieu !", envisage le maire. Ce "rêve" n'en est qu'à ses prémices : tout dépendra de l'offre de la SNCF et de la concertation des différentes collectivités locales.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie amazon entreprises politique ruralité société