Tour de France : le peloton stoppé quelques minutes par une manifestation d'agriculteurs dans l'Aude

Les coureurs du Tour de France ont été bloqués 30 kilomètres après le départ de Carcassonne par une manifestation d'agriculteurs. Ces derniers ont lancé un fumigène sur le peloton. Pour les neutraliser, la police a répondu par des gaz lacrymogènes. La course a été stoppée 10 minutes environ.
Aude - le peloton du Tour de France bloqué par une manifestation d'agriculteurs - 24 juillet 2018.
Aude - le peloton du Tour de France bloqué par une manifestation d'agriculteurs - 24 juillet 2018. © FTV

La 16e étape du Tour de France entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon a été neutralisée ce mardi une trentaine de kilomètres après le départ. L'incident s'est produit vers 12h20, peu après la Côte de Fanjeaux, dans l'Aude.

Les jets de gaz par la police sont intervenus à la suite d'une manifestation d'agriculteurs en colère, qui entendaient protester contre la baisse de certaines aides financières, en bloquant le Tour de France.
Des bottes de paille étaient visibles sur la route et les forces de l'ordre, intervenues pour les dégager, ont eu recours à des gaz lacrymogènes pour éloigner les manifestant, incommodant par la suite certains coureurs.

Le directeur de course Thierry Gouvenou a annoncé que la course était neutralisée le temps pour les coureurs touchés par les gaz de se faire soigner.
 
Côte de Fanjeaux (Aude) - Les coureurs ont reçu des gaz lacrymogènes, les yeux piquent - 24 juillet 2018.
Côte de Fanjeaux (Aude) - Les coureurs ont reçu des gaz lacrymogènes, les yeux piquent - 24 juillet 2018. © F3 LR F.Guibal

On a pu observer les médecins du Tour distribuer dans le calme aux coureurs, des dosettes de collyre, notamment à Peter Sagan le porteur du maillot vert.
 
Côte de Fanjeaux (Aude) - Les coureurs ont reçu des gaz lacrymogènes, les yeux piquent - 24 juillet 2018.
Côte de Fanjeaux (Aude) - Les coureurs ont reçu des gaz lacrymogènes, les yeux piquent - 24 juillet 2018. © F3 LR F.Guibal

Fanjeaux est au cœur du pays de la Piège, une région où les agriculteurs manifestent car ils contestent la nouvelle carte des zones défavorisées tracée par le gouvernement pour les primes agricoles de Bruxelles, dont ils sont désormais exclus.
ASO a confirmé que la manifestation ayant bloqué le Tour était organisée par le collectif "Pour qui vive la Piège" qui réclame le retour de la commune en zone défavorisée.

Dans un communiqué, la Confédération paysanne de l'Aude soutient l'action de blocage.
 

Alors que le Tour nous montre une image bucolique de la France, la Confédération paysanne tient à rappeler que celui ci traverse des campagnes dans lesquelles les paysans rencontrent des difficultés considérables ; c'est particulièrement vrai dans La Piège (...) où les paysans demandent de bénéficier à nouveau de l'ICHN, l'indemnité compensatrice de handicap.


Des manifestants ont été évacués par les forces de l'ordre qui assurent la sécurité du Tour de France. Ils pourraient être placés en garde à vue.
 
Aude - des agriculteurs stoppent le Tour de France - 24 juillet 2018.
Aude - des agriculteurs stoppent le Tour de France - 24 juillet 2018. © JEFF PACHOUD / AFP

Un nouveau départ fictif a été donné à 12h33, derrière la voiture de direction, bientôt suivi d'un nouveau départ réel à 12h36.

L'interruption de cette 16e étape, longue de 218 km entre Carcassonne à Bagnères-de-Luchon avec deux cols pyrénéens de première catégorie pour finir, n'aura donc duré qu'une dizaine de minutes en tout.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport manifestation économie social agriculture sécurité société viticulture