Insolite : caresser des serpents, la thérapie choc qui redonne le moral aux résidents d’un Ehpad de Narbonne

Publié le
Écrit par Lauriane Nembrot
Zoothérapie avec des serpents dans un EHPAD. Narbonne, novembre 2021.
Zoothérapie avec des serpents dans un EHPAD. Narbonne, novembre 2021. © FTV

Un aide-soignant de l'établissement, véritable admirateur de serpents, propose aux résidents de caresser ces mammifères à sang-froid pendant des ateliers de zoothérapie. Une méthode qui a des effets positifs sur les personnes âgées.

Eric Doillon a deux passions dans la vie : s'occuper des autres et prendre soin des serpents. Cet aide-soignant, également propriétaire de plusieurs reptiles, travaille à l'EHPAD de Narbonne dans l'Aude. Il a récemment décidé d'allier ses deux activités favorites et ne s'attendait pas à un tel succès. "La première tentative a très bien fonctionnée". À tel point que quelques semaines plus tard, Eric Doillon est de retour avec plusieurs reptiles. 

Surmonter les peurs 

Pierrette, résidente de l'EHPAD de Narbonne, avait énormément d'appréhension. "J'avais peur qu'ils me fassent du mal", confie la retraitée, un serpent dans une main. Aujourd'hui sous le charme des reptiles, elle reconnaît même qu'ils sont "plutôt jolis"

Cette peur, Suzanne l'avait, elle aussi. Mais maintenant qu'elle côtoie de près les serpents, elle est tout à fait sereine et ses craintes vis-à-vis des reptiles se sont envolées. "Je les touche, ça ne me fait plus rien".

Une pratique efficace

En plus de partager sa passion avec d'autres personnes, Eric Doillon est persuadé que le contact des serpents peut être bénéfique aux personnes âgées. Des ateliers similaires menés avec d'autres animaux tels que les chevaux ou les chiens ont déjà donné raison à l'aide-soignant. 

"On leur offre un instant de bien-être. IIs ont moins d'angoisse et ça permet même d'apaiser certains troubles du comportement", appuie de son côté Nolwenn Grondin, ergothérapeute à l'EHPAD de Narbonne. 

L'établissement, convaincu que la zoothérapie, ou le contact des animaux à des fins thérapeutiques peut être bénéfique aux résidents, a également adopté un chat. 

Casser le "cycle de transmission" 

Nicolas Kiffer, gérant du Terrario store, une boutique au Crès près de Montpellier, dans laquelle il accueille une trentaine de reptiles et amphibiens, pense qu'inciter le public à approcher des serpents est forcément une bonne idée. "La zoothérapie avec les serpents, oui, c'est insolite", reconnaît ce terrariophile. "Mais plus les gens vont être amenés à être en contact avec les serpents, moins ils vont en avoir peur". 

Pour lui, la peur des serpents peut se dépasser à tout âge. Mais le fait que des personnes âgées arrivent à maitriser leur appréhension a toute son importance. "Ce sont des personnes qui échangent avec les plus jeunes, qui vont dire à des plus petits qu'ils n'ont pas à avoir peur des serpents. On est en train de casser le cycle de transmission de la peur des reptiles". Une bonne nouvelle, selon ce spécialiste. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.