De l’autre côté de la frontière, Barcelone rouvre ses plages mais seulement de 6h à 10h pour faire du sport et nager

Depuis ce vendredi, à Barcelone en Espagne, les plages ont rouvert, elles étaient fermées depuis le début du confinement mi-mars. Mais il faut deux conditions pour pouvoir s’y rendre : pratiquer une activité sportive et ce entre 6h et 10h.
 

A Barcelone, les plages sont de nouveau accessibles de 6h à 10h pour faire su sport - 8/05/2020
A Barcelone, les plages sont de nouveau accessibles de 6h à 10h pour faire su sport - 8/05/2020 © Pierre Berthuel / Le Pictorium

La plage, uniquement pour faire du sport 


Fermées depuis le début du confinement mi-mars, les plages de Barcelone en Espagne sont de nouveau accessibles depuis ce vendredi 8 mai. Mais attention, il n'est pas possible de faire bronzette. Les bandes de sable ne sont ouvertes que de 6 heures à 10 heures pour pratiquer des activités sportives comme la natation, le paddle ou de la plongée.

Ce vendredi, des dizaines de Barcelonais ont retrouvé leurs immenses plages.

C'est pour pratiquer un sport individuel. On ne peut pas y aller pour se promener, s'asseoir, s'allonger ni pique-niquer

averti le conseiller municipal Eloi Badia.

D'autres villes, comme Saint-Sébastien (Pays basque, nord) et Valence (est) avaient déjà rouvert leurs plages pour le sport.
 

La plage de Barcelone, rouverte de 6h à 10h pour faire du sport et nager.
La plage de Barcelone, rouverte de 6h à 10h pour faire du sport et nager. © Josep LAGO / AFP



Soumis à un confinement strict depuis le 14 mars, les 47 millions d'Espagnols jouissent depuis fin avril d'un certain assouplissement. Les enfants ont été d'abord autorisés à se promener. Puis, depuis une semaine, les adolescents et adultes peuvent pratiquer un sport en plein air ou se promener une heure par jour, à certains horaires définis.

L'Espagne est l'un des pays les plus affectés par la pandémie de coronavirus, qui a tué plus de 26.000 personnes dans le pays.

Son déconfinement progressif et prudent, en quatre phases, devrait se prolonger jusqu'à fin juin. Ce n'est que durant la toute dernière phase que la réouverture généralisée des plages est envisagée. Des mesures sont actuellement étudiées pour éviter une trop grande proximité des personnes sur le sable et une propagation du virus.

Un modèle qui pourrait inspirer du côté français où la réouverture des plages sera décidé par les élus locaux. 

En France vers une réouverture des plages dynamiques comme en Espagne ? 


C'est en tout cas les pistes qui sembleraient privilégiées du côté du littoral français. Le ministre de l’intérieur Christophe Castaner l'a annoncé ce jeudi : l’ouverture des plages et lacs sera finalement possible le 11 mai 2020 au cas par cas, la décision reviendra aux élus locaux. En effet, l'ouverture sera encadrée et « les maires devront présenter un dispositif et des aménagements suffisants pour permettre la distanciation physique ». 
 

Robert Crauste est le maire du Grau-du-Roi, dans le Gard, il a déjà fait la demande au préfet pour l'ouverture d'une "plage dynamique" : 

Concernant les pratiques de sports nautiques comme le paddle ou le kite-surf, j’ai échangé par sms avec le préfet du Gard et j’ai bon espoir. La demande d’ouverture des plages à ces pratiques part aujourd’hui. Pas question d’occupation statique et là aussi, nous mettons en place une charte de la plage dynamique sans serviette. Avec mise en place d’une signalétique et contrôle des plages par un 4x4 équipé d’une sonorisation. La police municipale, des ASVP et des gardiens du littoral seront mobilisés. 

La plage de l'Espiguette pourrait de nouveau accueillir des nageurs - 05/2020
La plage de l'Espiguette pourrait de nouveau accueillir des nageurs - 05/2020 © Alex Baillaud
Dans l'Hérault, Gilles D’Ettore, le maire d'Agde a également fait la demande de réouverture de la plage :

J’ai dans la foulée demandé au préfet de l’Hérault la réouverture des plages d’Agde. On réclame une équité de traitement car le littoral reste le dernier espace public interdit à la population et ce n’est pas juste.

Du côté d'Argelès-sur-mer, l'une des plus importantes stations balnéaires de France, des solutions sont étudiées pour éviter la pire des solutions : la fermeture des plages sur décision gouvernementale.

Le maire, Antoine Parra songe à limiter le nombre de vacanciers grâce à un système de réservation électronique :

L’idée est que l’on réserve sa place sur internet comme cela se fait beaucoup maintenant pour les entrées des musées. On choisit un jour et un créneau de quelques heures. Cela serait gratuit et dans la limite des places disponibles et en toute sécurité sanitaire. C’est une piste sur laquelle nous travaillons.

Pour l'instant, la réouverture des plages sous conditions n'est pas encore actée ni décidée par les prefets. Une chose est sûre, faire bronzette à la plage n'est pas pour tout de suite. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
catalogne attentat international espagne déconfinement société mer nature tourisme économie sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter