• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aveyron : des agriculteurs hostiles au fromage “Bleu de brebis ” organisent un contrôle inopiné de camions à Roquefort

Contrôle inopiné de camions ce jeudi à Millau par des agriculteurs militants hostiles au "Bleu de société", le nouveau fromage de Roquefort Société . / © Mathilde de Flamesnil / France 3 Quercy-Rouergue
Contrôle inopiné de camions ce jeudi à Millau par des agriculteurs militants hostiles au "Bleu de société", le nouveau fromage de Roquefort Société . / © Mathilde de Flamesnil / France 3 Quercy-Rouergue

Ils ne veulent pas du bleu de brebis commercialisé par l'entreprise Société. Des agriculteurs militants ont organisé ce jeudi matin un contrôle de camions à Roquefort pour saisir des lots de ce qu'ils considèrent comme une contrefaçon du Roquefort.

Par Laurence Boffet

"Ici pays du Roquefort, pas de la contrefaçon". Sur le barrage mis en place par ces agriculteurs militants, le message est clair : le "Bleu de brebis" ne passera pas. Ils ont organisé ce jeudi matin un contrôle inopiné des camions de transport de fromages, sur la route de Roquefort. Et décidé de saisir tous les lots du nouveau fromage de l'entreprise Société, filiale de Lactalis.
Des lots de "Bleu de brebis" saisis ce jeudi matin par des agriculteurs à Roquefort (12). / © Mathilde de Flamesnil / France 3 Quercy-Rouergue
Des lots de "Bleu de brebis" saisis ce jeudi matin par des agriculteurs à Roquefort (12). / © Mathilde de Flamesnil / France 3 Quercy-Rouergue

Un fromage difficile à digérer

Depuis sa mise sur le marché en avril, le nouveau fromage de l'entreprise Société n'en finit pas de cristalliser colère et inquiétudes. Producteurs de lait, agriculteurs, syndicats interprofessionnels, tous s'inquiètent de l'arrivée de ce "Bleu de brebis". Fabriqué à partir de lait pasteurisé et vendu à un prix plus accessible, il est accusé de faire du tort au Roquefort, plus ancienne appellation d'origine protégée (AOP) de France. Le député européen José Bové envisage même, étude juridique en main, de saisir les tribunaux pour atteinte à l'appellation. De son côté, l'entreprise Société explique que le "Bleu de brebis" pourrait au contraire sauver une filière qui perd envion 2% de volumes de vente chaque année.




 

Sur le même sujet

Gard-Hérault : le ministre de l'Agriculture promet d'aider les exploitants sinistrés

Les + Lus