REPLAY Escapade dans le Larzac : de l’âme des Templiers à la lutte paysanne

Le Larzac, plateau chargé d'histoire, est un lieu symbolique de la lutte paysanne. Ici, des hommes et des femmes se sont battus d'arrache-pied pour préserver leurs terres. L'émission "Ô la belle vie" s'installe en Aveyron, vers la Couvertoirade, un village où plane encore l’âme des Templiers.

Solveig Letort et Sophie Jovillard présentatrice de l'émission Ô la belle vie
Solveig Letort et Sophie Jovillard présentatrice de l'émission Ô la belle vie © Franck Flies

[replay] revoir l'émission

Ô la belle vie dans le Larzac : Emission du 10/01/2021

Des brebis, un village et des hommes

Le Larzac, large étendue calcaire, s'étend du département de l'Aveyron à celui de l'Hérault. Ici sur le plateau, l'élevage s'impose. Depuis bien avant le Moyen Âge, les brebis font partie du paysage. Aujourd’hui, elles sont devenues l’emblème des Causses, tout comme le célèbre fromage Roquefort, en est la référence.

Sophie, accompagnée de Solveig Letort, une enfant du pays, remonte le temps et nous raconte l'histoire de ces terres caussenardes. Nous passons par le village de la Couvertoirade en Aveyron. Une cité préservée où plane encore, l'âme d'un autre temps : celui des Templiers et des chevaliers de l'Ordre de Malte.

Le village de la Couvertoirade, cité templière
Le village de la Couvertoirade, cité templière © Sophie Jovillard

"Gardarem lo Larzac"

1971. L'état décide d'agrandir la zone militaire du camp du Larzac. Des milliers d'hectares d'exploitations sont en péril. Les paysans menacés d'expropriation, s'agitent. S’ajoutent aux agriculteurs, des notables, des syndicats et des associations. Peu à peu, se forme une révolte qui ne tarde pas à se propager dans tout le pays, jusqu'à Paris. La lutte dure 10 ans et le Larzac devient l'emblème de la résistance paysanne et le symbole de la lutte contre le militarisme et le capitalisme et ce, bien au-delà de ses frontières. 

Aujourd'hui, le célèbre slogan "Gardarem lo Larzac" ("Nous garderons le Larzac" en Occitan) est inscrit dans toutes les mémoires. Ces mots en langue d'Oc, symbolisent la lutte et la victoire du Larzac. Ils sont devenus la signature même du territoire à travers le journal solidaire local, symbole du mouvement altermondialiste français.

Sophie part à la rencontre de celles et ceux qui ont oeuvré à la préservation du territoire, comme Léon Maillé à la Bergerie de la Blaquière, Michou, Christiane ou encore, Anne-Marie Letort, artiste-peintre à la ferme de la Combe, à Sauclières. Une amoureuse de ces terres.

Cette immensité, cet infini, cette éternité. Tout ça, je le porte (…) C’est une terre habitée depuis l’origine du monde. Pour moi, c’est une terre sacrée…

Anne-Marie Letort, artiste peintre

Une région qui attire les jeunes

Le Larzac, région emblématique du passé, sait aussi attirer les jeunes générations. Morgane et Clémentine en sont l’exemple même. Les deux jeunes femmes sont agricultrices et habitent à la ferme de Montredon où elles ont pris le relai d’un certain… José Bové.La sortie de crise en 1981, a vu naître dans le causse du Larzac, un modèle unique d’agriculture en France : le bail emphytéotique. Ce bail accorde les mêmes droits et devoirs qu’un propriétaire, sauf celui de vendre. En contrepartie, le tiers a obligation de valoriser les terres. Un procédé qui séduit particulièrement la jeunesse, puisqu’il permet de se lancer sans investissement de départ.

Ô la belle vie ! Larzac, de la lutte à la référence.

Une émission présentée par Sophie Jovillard et réalisée par Laurent Desvaux. Une coproduction France 3 Occitanie/Grand Angle Productions

Diffusion le dimanche 10 janvier 2021, à 12h55 sur France 3 Occitanie. A revoir sur la page web Ô la belle vie

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture agriculture économie