Covid-19 : le vaccin Novavax disponible en Aveyron

L'américain Novavax vient d’obtenir l’autorisation de mise sur le marché. Les rendez-vous pour recevoir les injections de ce vaccin sont prévus dès le 12 mars.

Dernier vaccin contre le Covid-19 à avoir bénéficié d’une autorisation de mise sur le marché, le vaccin Nuvaxovid de Novavax arrive en Aveyron. Dès le 12 mars, les volontaires ayant un rendez-vous pourront se présenter au centre de vaccination de Rodez pour recevoir une première dose de vaccin, annonce la préfecture. 

Une technique vaccinale “classique”

Contrairement aux vaccins à ARN messager élaborés par Pfizer et Moderna pour lutter contre la pandémie de Covid-19, Novavax a utilisé une technologie vaccinale “classique”. Le laboratoire américain s’est en effet appuyé sur la méthode dite du “vaccin protéique adjuvanté” pour produire le Nuvaxovid. 

Depuis leur mise sur le marché, les vaccins ARNm sont pointés du doigt par bon nombre de détracteurs opposés à la vaccination. “Un certain nombre de personnes restent réticentes à cette technologie de vaccins”, rappelle ce mardi la préfecture de l’Aveyron. “Pour répondre à leur demande, le vaccin de Novavax (...) peut constituer une opportunité”, assure la préfecture.

Au moins deux doses

Pour être efficace, le vaccin Novavax doit être injecté en deux doses avec un espacement de 21 jours. Il est conseillé dans le cadre d’une primo-vaccination d’un individu de plus de 18 ans ayant une contre-indication aux vaccins ARNm. 

S’il n’est pas indiqué pour une dose de rappel, le vaccin Novavax peut être administré en deuxième injection aux personnes ayant déjà reçu une dose d’un autre vaccin (Astra Zeneca, Janssen, Moderna ou Pfizer). 

Le centre de vaccination de Millau ferme ses portes

Alors que la campagne de vaccination va se poursuivre avec l’arrivée de ce nouveau vaccin, la préfecture de l’Aveyron annonce la fermeture du centre de vaccination de Millau, “au regard du très faible nombre de patients inscrits”, précisent les autorités.

 

La population de ce secteur pourra continuer à se faire vacciner par les professionnels libéraux dans les cabinets et officines de proximité”, assure la préfecture.