Covid : un café associatif de Saint-Affrique fermé pour non respect des contrôles sanitaires

Publié le

Le Lieu-dit, un café associatif de Saint-Affrique (12) refuse de contrôler les pass sanitaires. Il a fait l'objet d'une fermeture administrative pendant 15 jours. L'équipe de l'association craint une fermeture définitive, elle appelle à manifester.

C’est un café pas comme les autres, un lieu de rencontres, d’échanges et de partages. Au Lieu-dit à Saint-Affrique, on peut trouver des vêtements gratuits, acheter des livres à bas prix ou participer à un débat et, à l’occasion, aussi boire un verre ou se retrouver autour de la traditionnelle soupe populaire.
Mais depuis le 15 janvier, ce café associatif est fermé. Une fermeture administrative en raison notamment du non-respect des règles sanitaires. Les responsables de l’association ont en effet décidé de ne pas vérifier les pass sanitaires.

Le Lieu-dit ouvert à tous

"C’est important pour nous d’être ouvert à toutes et tous, sans distinction d’âge, de sexe ou de classes sociales. C’était évident que de commencer à demander le pass c’était rentrer dans un système discriminatoire". Gwendoline Lambert, co-présidente de l'association du Lieu-dit rappelle que le café associatif a permis à beaucoup de gens depuis le début de l’épidémie de Covid de "sortir la tête de l’eau, de maintenir le lien social, de ne pas se retrouver complètement isolé, enfermé chez soi".

"Il nous faut absolument maintenir ces espaces de liberté de rencontres et d’échanges accessibles à tous", dit-elle.

Des emplois menacés ?

La fermeture administrative du Lieu-dit de Saint-Affrique se termine ce samedi 29 janvier, mais pas question pour l’équipe de renoncer à ses valeurs. En continuant à refuser de contrôler les pass, l’association craint maintenant une fermeture définitive.

"On peut parler d’un tiers-lieu", dit Nelly Didyk, salariée de l'association du Lieu-dit. "Au rez-de-chaussée, il y a le café et la cuisine et à l’étage des bureaux partagés par cinq associations. En cas de fermeture, ce sont six emplois qui seraient menacés. On ressent de l’injustice car ce que l’on fait depuis 12 ans a du sens pour tout le territoire Saint-affricain".

Une manifestation est organisée ce samedi 29 janvier à Saint-Affrique pour soutenir le café associatif de la commune et au-delà tous les autres espaces similaires "menacés, selon les organisateurs, par les mesures sanitaires".