Baisse de la mortalité routière au mois d'octobre en ex Languedoc-Roussillon

Les chiffres de l’accidentalité routière d’octobre 2020 viennent d’être publiés. En ex Languedoc-Roussillon, ils sont encourageants, avec une baisse globale de nombre de tués sur les routes par rapport à octobre 2019.
 

En octobre 2020,7 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'ex Languedoc-Roussillon, c'est 13 personnes de moins que l'année dernière à la même période.
En octobre 2020,7 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'ex Languedoc-Roussillon, c'est 13 personnes de moins que l'année dernière à la même période. © Georges Gobet / AFP
Dans les cinq départements qui composent l’ex Languedoc-Roussillon, les chiffres de l'accidentalité routière sont encourageants. 7 personnes sont mortes sur les routes en octobre 2020, contre 20 en octobre 2019, soit 13 tués de moins cette année. Dans les départements du Gard et de la Lozère, aucun mort sur les routes n'est a déplorer pour la période.

Sans surprise, c’est en Lozère qu’il y a eu le moins d’accidents le mois passé, seulement 5. C’est dans l’Hérault qu’il y en a eu le plus, 52 au total.

Nombre d'accidents en ex Languedoc-Roussillon :

En détail dans l'Hérault, sur les 52 accidents du mois dernier, on dénombre 38 blessés hospitalisés et 3 tués. Les chiffres sont bons comparés à septembre 2019 : c’est 26 accidents et 2 tués de moins. Cependant il y eu 12 blessés hospitalisés de plus.
 
Accidentalité routière dans l'Hérault :

Toutes les personnes décédées sur la route sont considérées par la sécurité routière comme des « usagers vulnérables » : un piéton, un conducteur de scooter et un conducteur de moto.  La moitié des blessés hospitalisés sont également des usagers vulnérables.
 
En octobre 2020, trois personnes sont mortes sur les routes de l'Hérault.
En octobre 2020, trois personnes sont mortes sur les routes de l'Hérault. © Préfecture de l'Hérault

Au niveau national, 199 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en octobre 2020, contre 257 en octobre 2019, soit une baisse de 22,6 % selon les estimations de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Les autres indicateurs sont également en baisse :Cette tendance devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année, notamment grâce au confinement qui diminue le nombre de personnes sur les routes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité accident