Carcassonne: les assassins présumés du meurtre de Montady condamnés à 15 ans en appel

Cour d'assises de l'Aude à Carcassonne / © Préfecture de l'Aude
Cour d'assises de l'Aude à Carcassonne / © Préfecture de l'Aude

La Cour d'assises de Carcassonne a condamné à 15 ans de réclusion criminelle Jean-Joseph Salguéro et Antoine Héléria pour le meurtre de Luis Bueno roué de coups en 2012 à Montady près de Béziers.  A l'énoncé du verdict, les accusés qui comparaissaient libres ont été écroués à la barre

Par Josette Sanna

Retour à la case prison pour Jean-Joseph Salguero et Antoine Héléria. Les deux hommes ont été reconnus coupables en appel du meurtre de Luis Bueno en 2012 à Montady, près de Béziers.

Le 8 octobre 2012, Luis Bueno, 45 ans, avait été retrouvé par les pompiers au cœur du boulodrome de Montady, près de Béziers, seul, le visage tuméfié et inconscient. Il avait succombé à ses blessures peu après l'arrivée des secours.


Frappé à mort pour une bouteille d'alcool


Un témoin avait affirmé avoir vu la victime frappée à coups de poing et de pied sur le boulodrome par des hommes avant qu'ils ne prennent la fuite.

Quelques minutes avant le drame, l'homme battu à mort avait été vu dans un bar du village en train de suivre un match OM-PSG pendant lequel il aurait refusé de payer une bouteille, déchaînant la violence de clients du bar.

Les trois meurtriers présumés avaient été arrêtés après deux mois de cavale. Entre temps l'un d'entre eux est décédé.


Peine alourdie en appel pour l'un des co-accusés


En première instance, Jean-Joseph Salguero qui avait écopé de 12 ans, voit sa peine alourdie. Comme son co-accusé, il est cette fois condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

Les deux hommes comparaissaient libres en appel car ayant été jugés hors délai raisonnable. Ils avaient effet passé plus de quatre ans en détention avant d'être rejugés.

Une nouvelle fois reconnus coupables de l'homicide de Luis Bueno, ils ont été arrêtés à la barre.

Sur le même sujet

Baillargues : fermeture d’un des passages à niveau les plus dangereux de France

Les + Lus