Cet article date de plus de 5 ans

Conséquence de la grippe aviaire: pénurie possible de canards sur les marchés

Pour stopper le développement de cette épidémie, qui sévit depuis novembre, le gouvernement a en effet décidé d'un "vide sanitaire". Au final, l'impact sera extrêmement lourd pour le secteur,
Le magret de canard va devenir de plus en plus rare
Le magret de canard va devenir de plus en plus rare © Maxppp
Fin avril, ça s'arrête
Pour stopper le développement de cette épidémie, qui sévit depuis novembre, le gouvernement a en effet décidé d'un "vide sanitaire". Concrètement, depuis le 18 janvier, toute introduction de nouveaux canetons est interdite dans 18 départements du sud-ouest de la France. Les animaux en cours d'élevage ne seront pas abattus, mais d'ici la mi-avril toutes les exploitations seront entièrement vides. Il faudra ensuite procéder au nettoyage. Un processus qui prendra au moins plusieurs semaines, ce à quoi s'ajoute le délai pour élever de nouveaux canards une fois la désinfection terminée.

La filière va extrèmement souffrir 
Au final, l'impact sera extrêmement lourd pour le secteur, puisque la zone concernée par le vide sanitaire fournit environ 28,5 millions des 36 millions de canards produits en France chaque année. Cela devrait entraîner une perte minimale de 14 semaines de production, soit environ 9,5 millions de canards. Ce qui représente un quart de la production totale annuelle en France.

Vidéo : le reportage de Cécile Fréchinos et Jean-Luc Pigneux
durée de la vidéo: 01 min 49
Conséquence de la grippe aviaire

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie région occitanie