Coronavirus : 10 clusters Covid-19 en cours dans la région Occitanie

Dans son dernier bilan, l'ARS (Agence Régionale de Santé) fait état de 10 clusters de Covid-19 dans la région Occitanie. L'autorité de santé rappelle l'importance de respecter les gestes barrières.
 

Photo d'illustration : un nouveau cluster de 6 cas de Covid-19 a été découvert ce week-end à l'Isle-Jourdain dans le Gers. Les dépistages continuent.
Photo d'illustration : un nouveau cluster de 6 cas de Covid-19 a été découvert ce week-end à l'Isle-Jourdain dans le Gers. Les dépistages continuent. © L.Venance/AFP
La région Occitanie n'est pas épargnée. 10 foyers de transmission du coronavirus ont été détectés et sont sous surveillance à la date du 24 juillet. L'ARS (agence régionale de santé indique que ces clusters sont répartis dans 3 départements : Un cluster de Covid-19, selon Santé Publique France, est "défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non).

L'un de ces 10 foyers de coronavirus se trouve à Bellegarde dans le Gard. 21 personnes ont été contaminées lors d'un anniversaire.
L'autorité de santé précise que 2 foyers sont survenus au sein d’établissements de santé,1 au sein d’un établissement médico social, 1 en milieu professionnel, 1 foyer est lié au transport ferroviaire, 1 est survenu dans un contexte familial élargi (plusieurs familles) et 4 foyers sont liés à un rassemblement public ou privé (mariage,fête,cérémonie…).


1 000 nouveaux cas par jour en France

Depuis 3 semaines la transmission du virus est en augmentation en France. Toutes les tranches d'âges sont concernées mais les personnes âgées sont plus vulnérables rappelle le ministère de la santé sur son compte twitter
La circulation virale est en "nette augmentation" en France, avec plus de 1.000 nouveaux cas de coronavirus par jour, et l'épidémie a fait dix nouveaux morts dans les hôpitaux, a annoncé ce vendredi la Direction générale de la Santé (DGS). "Nous sommes revenus à des niveaux comparables à ceux de la fin de la période du confinement. Nous avons ainsi effacé une bonne partie des progrès que nous avions accomplis dans les premières semaines du déconfinement", regrette la DGS.

Le port du masque est désormais obligatoire en France dans les lieux publics clos, et pourra même valoir une amende de 135 euros en cas d'infraction.
La France a également rendu obligatoires les tests pour les voyageurs arrivant de 16 pays, dont les Etats-Unis et l'Algérie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter