Education : la journée de grève des enseignants en chiffres

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierjean Frison
Journée de mobilisation des enseignants à Toulouse
Journée de mobilisation des enseignants à Toulouse © FTV

Jeudi noir dans l'éducation nationale avec une forte mobilisation du corps enseignant, même si les chiffres varient beaucoup selon qu'ils viennent des syndicats ou du ministère.

Les syndicats espéraient une mobilisation historique pour cette journée d'action du 13 Janvier, elle fut sans doute au rendez-vous, mais difficile de se faire une idée précise de celle-ci tant les taux de grévistes diffèrent selon les sources.

Taux de grévistes selon le ministère de l'éducation nationale :

1er degré : 38,4%      2ème degré : 23,7%

Taux de grévistes selon le SNES-FSU (syndicat enseignants) :

1er degré : 75%         2ème degré : 62%

Principale explications à ces écarts, le ministère ne prend en compte que les enseignants grévistes, le syndicat lui rassemble tous les personnels des écoles dans ses statistiques.

Sur la région Occitanie, le rectorat annonce des chiffres à peu près similaires à ceux de la France entière :

Taux de grévistes en Occitanie selon le rectorat :

1er degré : 34,7      2ème degré : 27,2

Pour rappel la plus forte mobilisation de ces dernières années dans l'éducation nationale remonte à 2003, c'était alors contre la réforme des retraites portée par François Fillon. Les taux de grévistes avaient été similaires à ceux enregistrés aujourd'hui.

Coté manifestants voici les comptes effectués dans les manifestations des principales villes de l'ex Midi-Pyrénées :

Auch, Cahors, Tarbes : 200 (source : journalistes sur place)

Rodez : 250 (source : journalistes sur place)

Foix : 300 (source : journalistes  journalistes sur place)

Toulouse : 4000 (source : syndicats) 2000 (source : préfecture)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.