Cet article date de plus de 4 ans

Exclusif : l'interview de Kito de Pavant en duplex de La Réunion

Quelques heures après avoir débarqué à La Réunion après son sauvetage dans le Vendée Globe, le navigateur héraultais Kito de Pavant a répondu aux questions d'Anne-Sophie Mandrou en duplex depuis les studios de Réunion Première. Extraits.
Kito de Pavant dans les studios de Réunion Première
Kito de Pavant dans les studios de Réunion Première © F3 LR
Quelques heures après avoir accosté sur l'île de la Réunion à bord du Marion Dufresne, le ravitailleur qui l'a secouru après son naufrage dans le Vendée Globe, le navigateur héraultais Kito de Pavant s'est longuement confié à Anne-Sophie Mandrou dans une interview en duplex des studios de nos confrères de Réunion Première. Il confirme avoir repris des forces et un peu de moral, et confirme : "les premiers jours, je n'étais pas forcément en état d'apprécier ce bateau mythique", seul navire à ravitailler les Terres Australes et Antarctiques Françaises. Il nous a raconté ses 23 jours passés à bord du cargo.

Kito de Pavant : "j'ai fait le tour d'îles particulièrement inhospitalières"
durée de la vidéo: 02 min 13
Kito de Pavant : "j'ai passé 3 semaines inoubliables" ©France 3 Languedoc-Roussillon

Puis le navigateur de Bastide Otio est revenu sur la perte de son voilier dans le sud de l'océan indien, à la suite d'une collision avec un objet flottant non identifié, le 6 décembre dernier.

Kito de Pavant : "cette course est maudite pour moi"
durée de la vidéo: 01 min 31
Kito de Pavant : "on ne saura jamais ce qui s'est passé" ©France 3 Languedoc-Roussillon

Enfin, le marin languedocien confirme qu'il a envie de continuer à naviguer et qu'il envisage de prendre le départ de la prochaine transat Jacques Vabre. Encore faudra-t-il faire le point sur l'état des finances de ses sponsors, qu'il remercie au passage de leur fidélité. Et trouver un nouveau bateau.

Kito de Pavant : "j'ai envie de continuer à naviguer"
durée de la vidéo: 03 min 40
Kito de Pavant : "J'ai envie de continuer à naviguer" ©France 3 Languedoc-Roussillon

Cette interview est à retrouver dans notre journal télévisé de 19 heures.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile mer sauvetage