• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : pas beaucoup de châtaignes sur les étals de la foire de Lasalle

Ce premier novembre avait lieu la fête de la châtaigne à Lasalle, dans les Cévennes gardoises - 1er novembre 2017 / © France 3 LR
Ce premier novembre avait lieu la fête de la châtaigne à Lasalle, dans les Cévennes gardoises - 1er novembre 2017 / © France 3 LR

Ce 1er novembre avait lieu la fête de la châtaigne à Lasalle, dans les Cévennes gardoises. Si elle a attiré de nombreux visiteurs, les producteurs eux, n’avaient pas la tête à la fête. Leur récolte est presque moitié moins importante que les années précédentes.

Par Joane Mériot

L’odeur de la châtaigne grillée a envahit le marché de la fête de la châtaigne à Lasalle, dans le Gard. Attirés par l’odeur les visiteurs sont venus en nombre. Ce qui prouve que la châtaigne a toujours la côte :

"Je mélange la châtaigne avec du potimarron et c’est délicieux", lâche une consommatrice à la foire de Lasalle

Pourtant, du côté des producteurs cévenols, c’est plutôt la soupe à la grimace. Pas une goutte de pluie depuis plusieurs mois, les châtaigniers ont souffert.

La récolte est catastrophique, cette année, il n'y a eu que quelques fruits, et des très petits :

Les autres années on ramasse 20 kilos à l’heure, cette année on est plus proche de 10 kilos de l’heure, et puis elle est petite, le manque d’eau c’est terrible cette année.


Le reportage de Jean-Philippe Faure et Franck Detranchant
Gard : pas beaucoup de châtaignes sur les étals de la foire de Lasalle
Ce premier novembre avait lieu la fête de la châtaigne à Lassalle, dans les Cévennes gardoises. Si elle a attiré de nombreux visiteurs, les producteurs eux, n’avaient pas la tête à la fête. Leur récolte est presque moitié moins importante que les années précédentes. - France 3 LR - Jean-Philippe Faure et Franck Detranchant

Pour que le produit reste rentable pour ces producteurs la plupart ont intensifié la transformation du produit en gâteaux, sirops et autres desserts.

Les producteurs, mettent aussi beaucoup d'espoirs dans l'obtention d'une AOP, qui devrait voir le jour, mais pas avant l'automne 2019.

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus