Gard : un chantier de 500 bénévoles pour installer une agricultrice au Vigan

500 bénévoles vont aider une agricultrice à s'installer, au hameau de Gaujac, près du Vigan, durant une semaine. Un Chantier Ecologique Massif, CEM, dont l'enjeu est alimentaire et écologique. Et qui fonctionne grâce à la solidarité.

Chantier participatif Etika Mondo
Chantier participatif Etika Mondo © Aglaé de Mourgues
Le projet est ambitieux : installer en une semaine une jeune agricultrice en maraîchage, olives et châtaignes biologiques près du Vigan. Le tout en faisant intervenir sur ce chantier quelques 500 participants bénévoles. Un idée novatrice, solidaire et surtout nécessaire.

"J'habite sur un terrain agricole qui n 'a pas été cultivé depuis 70 ans et mon projet est de lui redonner vie et de créer mes ressources et une certaine autonomie alimentaire" explique Emilie Doom, 39 ans, agricultrice.

 Sans ce chantier massif de 500 bénévoles, je ne pourrais pas réaliser ce projet, à moins d'avoir un gros budget et des tracto-pelles. 

Emilie Doom, agricultrice

Le projet d’installation prévoit 100 mètres de culture sur buttes auto-fertiles, 5 000 mètres carrés de cultures maraichères, 1 000 tiges d’arbres fruitiers, 1 200 mètres linéaires de clôture électrique, une retenue d’eau collinaire pour l’irrigation et la biodiversité et une serre sans plastique. Un projet écologique porté par l'association gardoise Etika Mondo qui organise des stages en immersion nature et qui défend l'autonomie alimentaire.

Engouement pour le bénévolat

"Il faut nous assurer un parachute alimentaire et produire à proximité, localement, en circuits courts. Si vous aidez un agriculteur, le soir, vous voyez le fruit de votre travail et vous développez l'économie de votre territoire" explique Boris Aubligine de l'association Etika Mondo.

L'association a l'habitude des chantiers partcipatifs d'une cinquantaine de bénévoles. Là, l'objectif est plus ambitieux et plus difficile à organiser. Mais ce mode de fonctionnement connait un véritable engouement, surtout chez les jeunes urbains.

De nombreux citadins se questionnent sur un retour à une vie plus saine, à la campagne, et ils sont friands de ce type de chantier. Il s' y dégage beaucoup de solidarité. 

Boris Aubligine, association Etika Mondo

"Ces Chantiers Ecologiques Massifs permettent de mobiliser des gens qui travaillent sur une courte période et de participer à une aventure collective où les résultats se voient très rapidement" témoigne Boris Aubligine. "Cela crée de la convivialité et de la solidarité. Je suis en train d'associer des clubs sportifs à cette démarche, ils ont la capacité physique pour mener à bien de gros chantiers et l'esprit d 'équipe nécessaires" .

Des projets à long terme 

Ce projet devait être mis en oeuvre en juin dernier, mais il a été reporté à cause de la crise sanitaire. Cette installation devrait créer un emploi à temps plein à l’année et deux à trois emplois saisonniers immédiatement après le chantier. Suite aux dernières inondations dans le Gard, Etika Mondo a mobilisé 35 volontaires et aidé 3 agriculteurs sinistrés (maraichage, arboriculture, élevage et apiculture) durant une semaine. 

La Région Occitanie a octroyé 40 000 € à Etika Mondo dans le cadre des budgets participatifs de la Région, qui serviront à l'accueil des bénévoles.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie écologie environnement vie associative société cévennes nature parcs et régions naturelles solidarité alimentation