Météo : le mois d'octobre 2022 est le plus chaud jamais enregistré au Mont Aigoual

Depuis plus d'un siècle, le Mont Aigoual entre le Gard et la Lozère compile des données météorologiques. Cette année, les records de chaleur s'enchaînent. Une situation sur laquelle Météo France veut alerter.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

En 126 ans, c'est une grande première. Le mois d'octobre 2022 est le mois le plus chaud jamais enregistré au Mont Aigoual depuis le début des mesures en 1896. Situé au sommet des Cévennes, à cheval sur les communes de Valleraugue (Gard) et Bassurels (Lozère), l'observatoire Météo France du Mont Aigoual est l'une des rares stations centenaires françaises, ce qui "permet une belle série de données", détaille François Jobard, météorologue à Météo France.

En octobre 2022, la température moyenne au Mont Aigoual a atteint les 10,6 degrés, "ce qui est considérable pour une station perchée à 1 567 mètres d'altitude", rappelle François Jobard. C'est la première fois que les températures y dépassent les dix degrés en moyenne.

Autre élément alarmant, il n'a pas gelé à l'Aigoual depuis le 26 avril 2022, soit 188 jours. Une série, toujours en cours, jamais égalée puisque le dernier record était de 176 jours en 2019.

Le changement climatique en cause

Une chaleur qui s'explique par "des courants sud-ouest récurrents qui amènent du chaud et de la douceur", mais "qui s'inscrit aussi dans un contexte de réchauffement climatique, qui devient de plus en plus visible", précise le spécialiste.

Sur la période 1991-2020, la moyenne des températures enregistrées au Mont Aigoual a augmenté de quatre degrés, un "excédent considérable" d'après le spécialiste.

Des records de chaleur sur les six derniers mois

Plus globalement, ce qui interpelle les météorologues, "c'est que les mois très chauds se sont enchaînés les uns après les autres". En effet, si septembre a été beaucoup moins chaud à l'Aigoual, les six derniers mois "ont tous terminé sur le podium des mois les plus chauds", assure François Jobard. Ainsi, mai et juillet ont été les plus chauds jamais enregistrés, tandis que juin et août sont les deuxièmes. "On a des excédents de température phénoménaux", alerte le spécialiste.

Sur douze mois glissants, de novembre 2021 à octobre 2022, le Mont Aigoual a observé "une température moyenne de huit degrés, un niveau jamais atteint". Or, la moyenne annuelle du siècle dernier était de 4,6 degrés.

Pour le spécialiste, cette station emblématique et ces résultats sont également une réponse aux climatosceptiques : "il faut vraiment s'imaginer une station en haut d'une montagne", dont les mesures ne sont pas influencées par des facteurs environnementaux, comme la pollution.