Coronavirus : en Occitanie, les collectivités en 1ère ligne pour l'achat de masques

Le port du masque n'est pas obligatoire pour la population mais les collectivités se préparent au cas où. Exemples en Occitanie. / © T. Thorel / Maxppp
Le port du masque n'est pas obligatoire pour la population mais les collectivités se préparent au cas où. Exemples en Occitanie. / © T. Thorel / Maxppp

"Gouverner, c'est prévoir et ne rien prévoir, c’est courir à sa perte " (Emile de Girardin, 1849). Le port du masque n'est pas obligatoire pour la population mais les collectivités se préparent au cas où. Exemples en Occitanie.

Par Olivier Le Creurer

En France, tout le monde doit-il porter un masque ? Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a demandé jeudi aux préfets de "retirer
les arrêtés
" pris par des maires pour rendre obligatoire le port de masque dans la rue. Selon lui, "c'est un sujet problématique", "qui n'est pas médicalement démontré". Pourtant, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon a pour la première fois reconnu le 3 avril que le port d’un masque par le grand public pouvait avoir un intérêt.

Alors que plusieurs maires aveyronnais envisageaient de rendre obligatoire le port du masque sur leur commune, la préfecture de l'Aveyron et l'association départementale des maires ont publié un communiqué en forme de rappel à la loi, expliquant qu'une telle décision appartient à l'Etat.

Mais dans le même temps, une grande majorité des personnes interrogées estiment que le gouvernement n'a été ni "clair" ni "cohérent" sur la question des masques de protection durant l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et "Le Figaro". D'après ce sondage, les Français demandent une généralisation du port du masque : 72% demandent que le masque soit rendu obligatoire dans toutes les communes de France. Les seniors sont particulièrement demandeurs de cette mesure, à 81%.

10 millions de masques achetés par la Région

Les collectivités ont préféré prendre les devants. La Région occitanie a commandé 10 millions de masques (5 millions de modèle FFP2 et 5 millions de FFP1) pour un montant global de 14,2 M€. Réalisée en coordination avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS), ainsi qu’avec les autres Régions pour l’acheminement, et les 13 Conseils départementaux d’Occitanie qui en ont financé 4 millions, cette commande contribue à répondre aux besoins urgents exprimés par les professionnels de santé.

Il n’est pas question que nos concitoyens se voient privés de liberté de circulation, une fois le déconfinement autorisé, sous ces conditions de port de masques (maire de Nîmes)


Les villes sont également en première ligne. Par exemple, celle de Nîmes souhaite commander 700.000 masques pour les Nîmois. "J’ai demandé à mes services d’explorer et de se mettre en relation avec les différentes filières d’approvisionnement locales et nationales afin de satisfaire aux éventuelles futures obligations de port de masques (lavables et réutilisables) pour les Nîmois. Il n’est pas question que nos concitoyens se voient privés de liberté de circulation, une fois le déconfinement autorisé, sous ces conditions de port de masques. Je souhaite que tous les Nîmois puissent être dotés de deux masques par personne", explique Jean-Paul Fournier, le maire. Les premières commandes devraient être livrées fin avril/début mai. 

Afin de sécuriser la reprise de l’activité (agglo de Nîmes)


Nîmes Métropole a annoncé de son côté une commande groupée de 270 000 masques auprès d'Eminence pour équiper l'ensemble de la population qui dépend de l'Agglo (39 communes). Ces masques seront lavables et réutilisables. "J’ai souhaité proposer aux maires de l’agglomération une solution pour doter chacun de nos concitoyens d’un masque lavable et réutilisable afin de sécuriser la reprise de l’activité", commente le président de l’agglomération Yvan Lachaud dans la Gazette.


A Beaucaire (Gard), La municipalité a également passé une commande à la société Eminence pour des masques en tissu, lavables et réutilisables, comme elle l'a déjà fait pour les pompiers de l'Hérault et le Gard. "Je m’étonne que le Gouvernement ne remplisse pas son rôle en ne fournissant en bientôt un mois de confinement aucun masque aux collectivités comme cela avait été le cas lors de la crise du H1N1, alors que c’est son rôle", commente le maire, Julien Sanchez. 

Des intiatives comme celles-là existent aussi à Ganges, Mèze (Hérault), Leucate (Aude), Soler (Pyrénées-orientales) ou Mazères (Ariège). La liste est non exhaustive.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus