Coup de bluff ou ras-le-bol du Nîmes olympique : le président-propriétaire Rani Assaf prêt à déposer le bilan

Coup de tonnerre au Nîmes olympique: le président et propriétaire Rani Assaf aurait annoncé son départ. L'homme veut déposer le bilan et mettrait un terme à son projet de nouveau stade. Ou coup de bluff et coup de pression dans le délicat dossier du centre de formation ? 

Coup de tonnerre au Nîmes olympique: le président et propriétaire Rani Assaf aurait annoncé son départ.
Coup de tonnerre au Nîmes olympique: le président et propriétaire Rani Assaf aurait annoncé son départ. © M. Anisset / Maxppp

En début de saison, Rani Assaf avait annoncé la couleur. "Je n'ai pas de compte à rendre à qui que ce soit. J'ai 80% du club, je fais ce que je veux au club, il faut que ce soit clair pour tout le monde", avait-il dit. 

Je n'ai pas de compte à rendre à qui que ce soit. J'ai 80% du club, je fais ce que je veux au club, il faut que ce soit clair pour tout le monde

Rani Assaf, président du Nîmes olympique

Serait-il en train de mettre ses menaces à exécution ? Selon Midi Libre, Rani Assaf vient de prevenir les salariés de la section professionnelle de son prochain départ du club. Un rendez-vous est prévu mardi, à 10h, au stade des Costières. Le feu couvait depuis plusieurs jours. L'objet du courroux : l'avenir du centre de formation. Rony Assaf n'en veut plus: pas rentable. Ou alors à ses conditions ce que l'association Nîmes olympique (section amateur, qui détient le numéro d'affiliation nécessaire à l'inscription en championnat professionnel) n'entend pas. La mairie s'y est également opposée. 

Dépôt de bilan, plus de nouveau stade ?

Comme le président-propriétaire souhaite tout maîtriser en ces temps de disette en terme de recettes (déboires de Mediapro pour les droits tv et plus de spectateurs dans les stades) sans compter la descente officielle en Ligue 2, il est prêt à déposer le bilan, selon L'Equipe, jeudi prochain lors du conseil d'administration du NO. Il aurait aussi annoncé ce vendredi matin à ses partenaires qu'il mettait un terme à son projet du nouveau Stade Nemausus.

Alors coup de bluff ou véritable envie de tout laisser tomber, les prochains jours seront cruciaux pour le Nîmes olympique. Pendant ce temps-là, les Crocos jouent à Rennes dimanche soir pour leur dernier match en ligue 1. Mais la saison est loin d'être terminée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nîmes olympique football sport