Incendies de Générac : le maire lance un appel aux dons et aux mécènes pour reboiser une partie de la forêt

Des arbres calcinés à perte de vue, tel est le triste paysage de Générac suite aux incendies / © France Télévisions
Des arbres calcinés à perte de vue, tel est le triste paysage de Générac suite aux incendies / © France Télévisions

En juillet dernier, près de 800 hectares partaient en fumée dans les environs de Générac, au Sud de Nîmes, dans le Gard. Aujourd'hui, le maire de ce village lance un appel aux dons et aux mécénats afin d'en reboiser une partie.

Par Emma Derome et Armelle Goyon

Les incendies qui ont ravagé Générac, dans le Gard, en juillet dernier ont laissé des forêts noires à perte de vue, des kilomètres bois calcinés par le feu.

Ce lundi 20 janvier, le maire de la commune a annoncé le lancement d'un appel aux dons et aux mécénats, auprès des particuliers et des entreprises, pour reboiser une partie des 800 hectares partis en fumée. La mission pour trouver de généreux donateurs a été baptisée "Renaissance".
 
Les incendies de Générac, entre juillet et août 2019 / © France Télévisions
Les incendies de Générac, entre juillet et août 2019 / © France Télévisions

Des paysages détruits

Six mois après, le village reste traumatisé. Pendant cinq jours, à la toute fin du mois de juillet, plus de 550 pompiers et gendarmes ont lutté contre les flammes. Le 2 août, un avion bombardier s'est écrasé lors des opérations de secours, provoquant la mort du pilote. En tout, 200 personnes ont dû être évacuées dans cette zone.

C’était bizarre cette période, c’était un peu un état de siège. Il reste des traces, parce qu’on est tous un peu des amoureux de la garrigue, et c’est d’une grande tristesse.
- Martine, habitante de Générac


Les marques de cette période difficile pour les habitants de la commune sont encore visibles un peu partout autour d'eux. C'est pourquoi le maire, Frédéric Touzellier, souhaite un reboisement rapide. 

Les opérations de déboisement ont démarré le 16 janvier et se poursuivront jusqu'en mars, en partenariat avec l'ONF (Office national des forêts) sur les 80 hectares de bois gérés par la commune.

Coût du reboisement : 450.000€ euros 

Il faudra ensuite nettoyer, replanter, reboiser, et rebâtir des terrains à destination des générations futures. Mais cela coûte cher ; environ 7.000 euros par hectares. Le maire espère pouvoir récolter la somme de 450.000 € pour pouvoir mettre en place son projet.

Nous allons travailler sur plusieurs aspects ; d’abord écologique, avec un reboisement rapide, pour que les Généracois puissent retrouver leur environnement dans dix ans. Mais aussi sur l’aspect sportif, ludique et pédagogique, pour les enfants notamment, avec des parcours qui peuvent se mettre en place, c’est à voir avec le comité de pilotage.
Frédéric Touzellier, maire de Générac

Un comité de pilotage, présidé par une experte en botanique, et un comité technique ont été mis en place pour réfléchir et monter un projet cohérent entre 2020 et 2021. Frédéric Touzellier espère pouvoir compter sur les réseaux d'entreprises, les particuliers et l'appel aux collectivités pour relayer cet appel.
 

Les dons, défiscalisables à 60%, sont à adresser à la mairie de Générac. Les premiers arbres pourraient être plantés en septembre 2021.
 

Sur le même sujet

Les + Lus