Ligue 1 : le Nîmes olympique se sépare de son entraîneur Jérôme Arpinon

Provisoirement dernier de Ligue 1 et en manque cruel de résultats, le Nîmes olympique a décidé de suspendre son entraîneur Jérôme Arpinon à titre conservatoire ce 5 février. Son adjoint, Pascal Plancque, assurera l'intérim.

Jérôme Arpinon, le nouvel entraîneur du Nîmes Olympique.
Jérôme Arpinon, le nouvel entraîneur du Nîmes Olympique. © Pascal Guyot - AFP

L'aventure de Jérôme Arpinon chez les Crocos s'est terminée. Après un 3-0 concédé au parc des Princes face au PSG l'avant-veille, "le Nîmes Olympique a procédé ce jour à la mise à pied à titre conservatoire de M. Jérôme Arpinon," a annoncé ce 5 janvier 2021 sur Twitter le club gardois, actuelle lanterne rouge de Ligue 1.

Sur le réseau social, nombre de supporters saluent la décision du Nîmes olympique et s'amusent de la concomitance entre celle-ci et l'officialisation du rachat des droits télévisuel de la Ligue 1 par Canal +. "Mr Assaf peut commencer à prévoir le licenciement de Jérôme Arpinon," avait alors ironisé l'un d'eux le 4 novembre, estimant que la nouvelle allait permettre financièrement au président des Crocos de renvoyer son entraîneur, dont le contrat devait courir jusqu'à la fin de la saison 2021-2022.

D'autres supporters sont plus nuancés. "C'est pas surprenant, ça faisait de nombreux matches où il faisait de son possible. Il n'y a pas que lui qui est fautif. Les joueur et la présidence devaient lui renvoyer l'ascenseur. On l'a laissé un peu seul," regrette Patrick Champ, ancien joueur. Rencontré devant le centre de formation de la Bastide, le président du club central des supporters du Nîmes olympique Joël Mercier se questionne.

Quand ça va mal, on balance toujours l'entraîneur. Mais on ne regarde pas les joueurs, le recrutement n'a peut-être pas été bon. (...) Est-ce qu'ils avaient le niveau pour jouer en première division ? Il faut se poser la question !

Un supporter du Nîmes olympique

Six mois de plongée au classement

Longtemps adjoint au NO, Jérôme Arpinon avait succédé en juin 2020 à Bernard Blaquart, l'artisan de la remontée en Ligue 1 des Crocodiles à l'issue de l'exercice 2017-2018, vingt-cinq années après l'avoir quitté. Ce 5 février, c'est cette fois au tour de l'adjoint d'Arpinon, l'ancien Niortais Pascal Plancque, de prendre les rênes de l'équipe.

L'ère Arpinon n'a finalement duré que six mois. Après des débuts pourtant encourageants (un 4-0 inaugural contre Brest, un victoire 1-0 contre le MHSC à la Mosson en octobre) le NO affiche un bilan bien triste à l'issue de cette moitié de saison. Dernier classement provisoire avec 15 défaites contre 4 victoires et 3 matches nuls, le Nîmes olympique est de loin la pire défense du championnat avec 47 buts encaissés après 22 matches joués... soit déjà trois de plus que lors de toute la saison précédente.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nîmes olympique football sport ligue 1