• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pont du Gard : l'installation légale de 500 caravanes des gens du voyage dérange les commerces riverains

Pont du Gard - 500 caravanes se sont installées légalement sur un parking du conseil départemental du Gard - 30 juillet 2019. / © F3 LR
Pont du Gard - 500 caravanes se sont installées légalement sur un parking du conseil départemental du Gard - 30 juillet 2019. / © F3 LR

Polémique au Pont du Gard après l'installation de près de 500 caravanes des gens du voyage. Le mission évangélique est là légalement, pour 15 jours, avec une autorisation de la préfecture du Gard mais les riverains et les commerçants ne supportent plus les nuisances.

Par Fabrice Dubault


Au total, depuis dimanche, ce sont près de 120 familles, soit 500 personnes, qui sont arrivées sur un parking de plusieurs hectares au niveau du chemin de la Couasse sur la commune de Vers - Pont du Gard.

Ces gens du voyage se sont installés de façon tout à fait légale, grâce à une autorisation de la préfecture du Gard, sur un terrain appartenant en partie au conseil départemental du Gard et géré par l'établissement public du Pont du Gard. Une convention a même été signée avec les Evangélistes. Jusque là tout va bien.
 

Un accord négocié a été signé avec les gens du voyage. Nous avons convenu d'un fonctionnement qu'ils respectent. Il n'y a pas de cohabitation entre les visiteurs du site du Pont du Gard et les Evangélistes. Néanmoins, la gène occasionnée est surtout prenante pour les riverains directes" explique Rémi Nicolas, directeur adjoint EPCC Pont du Gard.


Mais leur installation pose problème aux riverains et aux commerçants qui vivent et/ou travaillent à proximité.

Exemple, avec un propriétaire d'hôtel-restaurant. Depuis 3 ans, il se plaint de la pollution olfactive, sonore et visuelle consécutive à cette installation. Il subit aussi des pertes financières équivalentes à un quart de son chiffre d'affaires des 8 semaines estivales.
 

Les clients arrivent et repartent... Ceux qui viennent pour un nuit ça va mais beaucoup de ceux qui doivent rester plusieurs jours ne restent pas. Ils ne se sentent pas en sécurité.


Les portes-paroles de la mission évangélique n'ont pas souhaité répondre à nos questions face caméra...

Si le 14 juillet dernier, une autre communauté évangélique n'a pas été autorisée à rester sur Remoulins, celle présente aujourd'hui ne quittera les lieux que dans 15 jours.
 
Pont du Gard : l'installation légale de 500 caravanes des gens du voyage dérange les commerces riverains
Polémique au Pont du Gard après l'installation de près de 500 caravanes des gens du voyage. Le mission évangélique est là légalement, pour 15 jours, avec une autorisation de la préfecture du Gard mais les riverains et les commerçants ne supportent plus les nuisances. - F3 LR : D.Moine et P.Barbes

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus