Une équipe de télévision japonaise tourne un documentaire à Vers-Pont-du-Gard

Une équipe de télévision japonaise a posé ses caméras à Vers-Pont-du-Gard pour y tourner un documentaire sur l'histoire romaine. L'émission rassemble chaque semaine des millions de téléspectateurs. 
Une équipe de télévision japonaise a posé ses caméras à Vers-Pont-du-Gard pour y tourner un documentaire sur l'histoire romaine.
Une équipe de télévision japonaise a posé ses caméras à Vers-Pont-du-Gard pour y tourner un documentaire sur l'histoire romaine.

Faire découvrir les merveilles du patrimoine mondial de l'UNESCO, c'est l'objectif de  l'émission The Sekai Isan. Diffusée sur la première chaîne de télévision japonaise, l'émission rassemble chaque semaine des millions de téléspectateurs; 

" Cette émission a pour but de donner envie de voyager à un  public japonais restreint depuis la crise sanitaire, lorsque la pandémie sera terminée", explique Yuka Matsumoto la réalisatrice.


Le thème de cet épisode est consacré à l'eau et la Romanité. Le documentaire suit le tracé originel de l'aqueduc du Pont du Gard, de la source de l'Eure à Uzès jusqu'à Nîmes, sa destination finale. Près de 50km d'histoire pour un monument unique contruit au premier siècle de notre ère. 

Le documentaire suit le tracé de l'aqueduc
Le documentaire suit le tracé de l'aqueduc © O.Brachard FTV

Inviter à découvrir le Gard 


Mais si la France reste la première destination européenne pour les Japonais, le Gard doit encore trouvé son public japonais. " Beaucoup de Japonais s'intéressent à l'histoire et notamment à l'histoire romaine. Donc s'ils regardent cette émission ça peut leur donner envie de venir découvrir le département et ses vestiges, " poursuit-elle. 

Beaucoup de Japonais s'intéressent à l'histoire et notamment à l'histoire romaine

Yuka Matsumoto


 Ce jour là, l'équipe s'est rendue aux ruines de l'aqueduc, une partie plus méconnue du site. Malgré un soleil de plomb, l'équipe est conquise. " Je sens la lumière du sud, ça n'a rien à voir avec celle de Paris , il fait beaucoup plus chaud et les gens sont plus sympathiques !" confie Nobuo Todoroki le cadreur.

 
Le documentaire de 24 min sera diffusé au printemps 2022. Une belle invitation au voyage dans le Gard. 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture télévision économie médias documentaires