Colère des agriculteurs : à 2 jours de l'ouverture du salon de l'agriculture à Paris, la mobilisation se poursuit avec de nouvelles actions

La colère des agriculteurs n'est pas retombée. Les dernières annonces du premier ministre Gabriel Attal ce mercredi 21 février 2024 n’ont pas suffi à calmer la base. À 2 jours de l'ouverture du salon de l'Agriculture à Paris, de nouvelles actions ont été menées en Occitanie.

Pas de trêve pour les agriculteurs à la veille du salon international de l'agriculture. Les annonces du premier ministre peinent à calmer la base. La mobilisation se poursuit et de nouvelles actions ont été menées en Occitanie. 

Action nocturne à Auch

Ils envisagent de maintenir la pression jusqu'au bout. À deux jours de l'ouverture du salon de l'agriculture à Paris, pas question pour les agriculteurs d'arrêter leur mouvement. Bien au contraire, les actions se multiplient, comme la nuit dernière dans le Gers. 

Les jeunes agriculteurs du département ont mené une opération nocturne dans les rues de la ville d'Auch, visant plusieurs institutions de la préfecture gersoise. Des incidents ont éclaté entre les agriculteurs et les forces de l'ordre sur place, après qu'un policier a brisé la vitre d'un tracteur avec sa matraque. 

Dans les Hautes-Pyrénées aussi

Mobilisation cette nuit également dans les Hautes-Pyrénées. À Tarbes, quelque 200 agriculteurs ont déversé de la paille, du foin et des pneus devant l'entrée de la Mutualité Sociale Agricole. La Préfecture, et d'autres bâtiments d'Etat ont été arrosés de lisier. À Lannemezan, ce sont les banques qui ont été la cible de la colère des agriculteurs. 

À lire : Colère des agriculteurs. "Si on n'est pas satisfait, on risque de monter le ton ! " Axes bloqués, manifestations, la mobilisation continue.

Les éleveurs de l'Aveyron en colère

Ce jeudi en fin de matinée, une centaine de tracteurs s'est installée au rond-point de Bourran à l'entrée de Rodez. Des éleveurs pour la plupart, qui souhaitent alerter sur les difficultés de leur filière. Ils demandent à être reçus par la préfecture et prévoient d'enterrer des croix devant le musée Soulages pour symboliser la mort de l'agriculture.

Dans le Tarn, les agriculteurs ont prévu de bâcher des radars du département dans la journée. Une opération est également prévue à Castres ce vendredi 23 février. Enfin l'autoroute A62 est toujours coupée entre Agen et Montauban.