Dans le Gers, Marine Le Pen chouchoute l'électorat agricole

Marine Le Pen avec des agriculteurs dans le Gers / © L. Truffert / France 3
Marine Le Pen avec des agriculteurs dans le Gers / © L. Truffert / France 3

Quelques jours après sa visite en Aveyron, c'est dans le Gers que la candidate FN a fait étape ce jeudi. Avec un intérêt pour le monde agricole. 

Par Fabrice Valery

En pleine crise de la grippe aviaire, avec des prix agricoles en baisse depuis des années et des interrogations sur la politique agricole commune (PAC), le monde agricole est un terreau électoral favorable à Marine Le Pen. 

A 45 jours du premier tour de l'élection présidentielle, la candidate préférée des agriculteurs français, a remis les bottes en plastique et poser ses coudes sur la table pour écouter notamment les éleveurs.

A Loubersan, Marine Le Pen a visité pendant une heure une exploitation où l'on élève des vaches Blonde d'Aquitaine et des canards. L'occasion pour la candidate de fustiger la politique agricole du gouvernement en général et la gestion de la crise de la grippe aviaire en particulier.

EN VIDEO / le reportage de Luc Truffert et Frédéric Desse : 
Marine Le Pen dans le Gers
La candidate FN drague l'électorat agricole

Marine Le Pen, qui avait déjà flatté le vote agricole lors de sa visite le week-end dernier dans le Lot et l'Aveyron, s'est ensuite rendue à Mirande pour une réunion publique.

Là, des manifestants l'attendaient à l'appel du Collectif gersois anti-fasciste. Des manifestants tenus à l'écart par un important dispositif policier. 

De leur côté, des élus de la région de Mirande, des parlementaires et le président PS du Conseil Départemental du Gers Philippe Martin, ont fait, au même moment, un contre-pied à la visite de la candidate FN en se rendant sur l'exploitation d'un éleveur de de Saint Elix Theux, petit village de l’Astarac, pour rappeler "le rôle de l’Europe aux côtés de l’agriculture".

Sur le même sujet

Lozère : agriculteurs et parc national des Cévennes au bord du divorce

Les + Lus