Aéronautique : Airbus voit le futur en rose

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurore Briffod
L'avionneur européen Airbus se montre très optimisme pour le futur du marché de l'aéronautique.
L'avionneur européen Airbus se montre très optimisme pour le futur du marché de l'aéronautique. © Guillaume Horcajuelo /EPA / Newscom / MaxPPP

Airbus estime que les compagnies aériennes auront un besoin de 39 000 nouveaux avions d’ici à 2040. L’optimisme est de mise : la prévision de l’avionneur, dévoilée ce samedi 13 septembre 2021, est quasi-identique à celle d’avant-Covid.

A la veille de l’ouverture du salon aéronautique de Dubaï qui débute ce dimanche 14 novembre, Airbus a publié ses prévisions sur le futur du marché du transport aérien. Et il faut croire que l’avionneur européen n’a pas peur de l’avenir. Christian Scherer, directeur commercial d'Airbus, s'en est félicité dans une vidéo. 

39 000 nouveaux avions

D’ici à 2040, les compagnies aériennes auront besoin de 39 000 nouveaux avions que ce soit en transports de passagers ou de marchandises. Ce chiffre a été annoncé, samedi 13 novembre, dans un communiqué du groupe (en anglais)

Il estime que les compagnies seront dans l’obligation de renouveler leur flotte au cours des deux prochaines décennies. Les avions les plus anciens seront mis hors-service, il faudra donc les remplacer par de nouveaux appareils. 

Le marché chinois de plus en plus important

Ces annonces vont faire parler et peuvent paraître utopiques alors que l’aéronautique est un des secteurs qui a le plus souffert de la pandémie et du ralentissement de l’économie mondiale. Airbus se justifie : “Même si la pandémie nous a fait perdre deux années de croissance, les passagers sont de retour et le trafic devrait retrouver une croissance de 3,9% par an grâce au redémarrage de l’économie partout dans le monde et notamment du tourisme.”

L’avionneur dont le siège est basé à Blagnac (Haute-Garonne) détaille : “Les classes moyennes, qui sont le plus susceptibles d’utiliser l’avion, vont croître de deux milliards. Elles représenteront alors 63 % de la population mondiale. La croissance la plus rapide du trafic sera en Asie avec la Chine qui deviendra l’acteur le plus important du marché.” 

Exit les gros gabarits

Ce sont les plus petits appareils qui seront le plus demandés tels que les A220 et A320. Airbus a chiffré à 29 700 le nombre de “petits” avions, 5 300 les appareils de taille moyenne et 4 000 les très gros avions.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.