De quels éléments disposent les enquêteurs dans l'affaire Patricia Bouchon ?

C'est dans cette buse que la corps de Patricia Bouchon a été retrouvé en mars 2011, un mosi et demi après sa disparition / © MaxPPP
C'est dans cette buse que la corps de Patricia Bouchon a été retrouvé en mars 2011, un mosi et demi après sa disparition / © MaxPPP

Quatre ans après la disparition puis la découverte du corps de Patricia Bouchon à Bouloc, un homme a été mis en examen pour "homicide volontaire". Le point sur l'enquête et les éléments dont dispose la justice. 

Par Véronique Haudebourg

Quatre ans après la disparition de Patricia Bouchon à Bouloc, un suspect a été mis en examen pour "homicide volontaire". Déjà gardé à vue à deux reprises en 2014, cet homme de 34 ans a été placé en détention provisoire.

L'homme a été interpellé lundi matin, et déféré immédiatement au parquet car ses précédentes gardes à vue épuisaient pratiquement le maximum légal de 48 heures. Le procureur n'a pas précisé les éléments nouveaux qui ont conduit à l'arrestation parlant simplement d'accumulation "d'indices graves et concordants". Cette mise en examen est la première dans cette affaire.

Le corps de la joggeuse avait été retrouvé un mois et demi après sa disparition, les vertèbres et le crâne enfoncés, un gant en latex enfoncé dans sa gorge. Son meurtrier avait aussi essayé de l'étrangler, mais aucun abus sexuel n'a pu être mis en évidence. Le procureur a insisté sur le fait qu'il n'y avait pas de trace ADN exploitable et que le suspect a "toujours nié les faits". De quels éléments disposent donc les enquêteurs pour mettre un individu en examen ?
Bouloc : de quels éléments disposent les enquêteurs ?

 

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus