Cityscoot veut lâcher 500 scooters électriques en libre-service à Toulouse dès l'automne

© MaxPPP
© MaxPPP

Le conseil municipal de Toulouse a validé ce vendredi le principe de l'arrivée de scooters électriques en libre service. La société Cityscoot annonce 500 scooters dès l'automne. 

Par Fabrice Valery

Les scooters électriques en libre-service vont bientôt débarquer à Toulouse. Le conseil municipal a adopté ce vendredi une délibération concernant le montant de la redevance d'occupation de l'espace public pour les sociétés qui vont lancer cette offre.

L'adjoint au maire chargé des transports, Jean-Michel Lattes, a précisé que les scooters seraient déployés en ville à l'exception de l'hyper-centre. "On pourra y circuler mais pas y stationner pour ne pas poser de problème de gêne pour les piétons notamment" a précisé l'élu. S'il abandonne le scooter dans l'hyper-centre, l'usager continuera de payer la location.

L'adjoint au maire a précisé que le nombre de scooters électriques en libre service sera dans un premier temps limité à 100 véhicules. Ce nombre ne pourra augmenter que si les opérateurs privés étendent leur réseau vers l'extérieur de la ville.

Mais la société Cityscoot, la première intéressée, a indiqué à France 3 qu'elle allait déployer "500 scooters à Toulouse dès l'automne 2018". 

Des élus d'opposition se sont inquiétés des problèmes de régulation de l'espace public avec la multiplication de ses offres avec notamment l'arrivée depuis avril des vélos en libre-service sans station à Toulouse. Jean-Michel Lattes a répondu qu'en cas de "dérapage" la convention entre la ville et l'opérateur pourra être rompue. 

Sur le même sujet

Languedoc et Roussillon : les 1.900 couacs de la suppression de la carte SNCF

Les + Lus