6 militants du collectif Extinction rébellion interpellés par les forces de l'ordre après une manifestation anti A 69

6 militants du collectif Extinction rébellion interpellés par les forces de l'ordre après une manifestation pacifique anti A 69 organisée ce samedi 4 mai 2024, place du capitole à Toulouse en Haute-Garonne.

"Aujourd'hui, nous sommes venus vous parler de goudron, d'empoisonnement collectif, de milliers d'enfants en danger à quelques kilomètres d'ici, nous sommes venus vous parler des usines à bitume", a expliqué "Ariane" aux badauds et touristes, présents ce samedi 4 mai 2024 en début d'après-midi place du Capitole à Toulouse en Haute-Garonne.

Le collectif y a mené une action pour dénoncer la pollution et les risques sanitaires créés selon ses membres par ces installations liées à la construction de l'A 69, la future autoroute qui doit relier Toulouse à Castres, et soulève beaucoup d'opposition.

Sous une forme théâtrale, la trentaine de membres du collectif ont réparti un mélange de tapioca et de charbon, sur la grande place du centre-ville pour interpeller les passants.

Certains, agenouillés, tendaient des pancartes où l'on pouvait lire quelques slogans : "Financez l'éducation, pas la pollution", "Moins d'auto pour nos petiots", "Stop A69 une autre voie est possible" ou encore "Pas de gazole dans nos écoles".

Une manifestation pacifique, selon notre équipe sur place, qui a pourtant donné lieu à 6 interpellations  des forces de l'ordre de militants situés plus proches du Capitole. Ces derniers sont repartis menottes aux poignets. Les autres membres du collectif s'en sont allés dans le calme. 

Le maire de toulouse, Jean-Luc Moudenc a annoncé son intention de déposer plainte sur son compte X et condame les dégratations lors de cette "manifestation non déclarée" :

L'édile y précise qu'il enverra la facture au collectif. 

(Avec Sandra Wachlewicz et AFP)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité