Cet article date de plus de 4 ans

Aéroport Toulouse-Blagnac : nouveau désaccord sur les dividendes

La délicate question de la distribution des dividendes a été ravivée, ce mercredi, lors du conseil de surveillance du 4ème aéroport de France. Casil europe majoritaire a obtenu la répartition du fond de réserve contre l'avis des actionnaires locaux et grâce au soutien de l'état.
Les actionnaires de l'aéroport de Toulouse Blagnac n'ont décidément pas la même vision de la gestion de leur entreprise. Les distensions se sont à nouveau révélées au cours du conseil de surveillance qui se déroulait hier. Si tous les acteurs réunis ont votés à l'unanimité la distribution des 5,80 M€ de bénéfices réalisés en 2016, les désaccords sont toujours tranchés sur la question de la réserve.


L’Etat se prononce en faveur du consortium chinois

Conformément à leur position, les actionnaires locaux : la CCI (25% des parts) , et les trois collectivités locales  (région, département, et Toulouse Métropole 5%chacun) se sont encore une fois farouchement opposés à la redistribution dans ce fond accumulé avant la privatisation de l'aéroport.
Déjà l’an dernier, ils avaient émis des réserves, et 15 M€ avaient quand même été répartis à la demande de Casil Europe, l'actionnaire majoritaire (49,9% des parts). Cette fois-ci, 1,5M€ ont été distribués et c'est l'Etat (10% des parts) qui a joué les arbitres en votant en faveur de Casil.  Une décision qui n'est pas du tout du goût des actionnaires locaux qui regrettent la position de l'Etat et y voient également "l'intérêt des chinois de rentabiliser au plus vite leur investissement". Ils rappellent que les économies amassées avant l'arrivée de l'investisseur chinois, n'ont pas vocation à le rémunérer. Ils tiennent à conserver une capacité d'autofinancement.
En tout les actionnaires se sont versés 7M€ de dividendes


Un accord trouvé sur la gouvernance

Autre point à l'ordre du jour la question de la gouvernance de l'aéroport. Casil Europe voulant se donner la possibilité de pouvoir réduire ou augmenter le nombre d'élus qui siègent au conseil de surveillance. Une délibération qui pourrait réduire l'influence des actionnaires locaux en diminuant leur capacité d'opposition ou de blocage au sein du conseil. Hier un accord a été trouvé : le nombre d'administrateurs est fixé à 15 membres, il évite aux acteurs locaux d'être dilués au profit de Casil Europe.

L'Aéroport en chantier

L'aéroport de Toulouse Blagnac est en pleine métamorphose. De grands chantiers de transformations sont en cours cette année. Agrandissement, développement du trafic low Cost européen et des destinations long courrier. Casil Europe souhaite porter la capacité d'accueil de l'aérogare à 12 millions de passagers en 2018.
20M€ seront consacrés à l'extension du Hall D et à sa transformation, à la mise en service d'une zone commerciale de 4000m2 de boutique.
Le Hall c accueillera un espace dédié à la restauration. Le Hall A sera modernisé (10M€) pour répondre aux attentes des compagnies régionales et low cost, avec la construction d'une jetée de 2500 m2 et 5 portes d'embarquement.
Enfin un hôtel de 148 chambres directement connecté au Hall A à l'aéroport devrait voir le jour. Il sera géré par le groupe NH. Montant de l'investissement : 20M€


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vente de l'aéroport toulouse-blagnac économie transports transports aériens