Affaire Jubillar : à peine leur demande rejetée les avocats du principal suspect demandent à nouveau la récusation des magistrats instructeurs

La chambre criminelle de la Cour de cassation rejette ce jeudi 4 avril 2024 le pourvoi formé par Cédric Jubillar quant à la récusation des magistrats instructeurs. Ses avocats renouvellent aussitôt leur demande.

Nouvel épisode dans le feuilleton judiciaire de l'affaire Jubillar. La chambre criminelle de la Cour de cassation rejette jeudi 4 avril le pourvoi formé par Cédric Jubillar, selon l'ordonnance de la Cour datée du 25 mars, que nos confrères de France Info ont pu consulter, confirmant une information du Parisien. La Cour affirme "qu'il n'y a pas lieu d'admettre le pourvoi" et que "la procédure sera continuée".

Une première récusation rejetée

En février dernier, les avocats du mari de Delphine Jubillar, principal suspect dans la disparition de Delphine Jubillar fin 2020 à Cagnac-les-Mines dans le Tarn, avaient demandé la récusation des magistrats instructeurs après que la Cour d'appel de Toulouse ait demandé un supplétif d'information. Une demande rejetée une première fois mi-mars dont la défense avait fait appel. L'enquête était suspendue deux mois le temps de l'examen de ce pourvoi. 

Selon nos confrères de la Dépêche du Midi, Mes Martin, Franck et Alary viennent tout juste de déposer une nouvelle demande de récusation des juges d’instruction, en charge du dossier, ce jeudi 4 avril. La défense reproche aux deux magistrates de ne pas traiter cette affaire de manière impartiale. Une conversation téléphonique entre un détenu de la prison de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) et sa mère, enregistrée fin novembre 2023, a ravivé les suspicions.

L'enquête ne pourrait donc pas reprendre immédiatement.