Affiches anti-vaccination à Toulouse : un arrêté préfectoral oblige le retrait de ces affiches sous 72h

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léo-Pol Platet .

Selon la Préfecture, ces affiches comportent de fausses informations. L'association et l'affichiste ont été priés de les retirer dans un délai de 72h.

Elles avaient fleuri un peu partout dans les rues de Toulouse à l'initiative d’un auto-proclamé Conseil scientifique indépendant, connu également sous le nom de Réinfocovid. Dénonçant les effets secondaires du vaccin contre le Covid ou d'autres risques liés à ce dernier. Des messages largement contestés par d'autres professionnels des métiers du soin de la santé.

Alors que la secrétaire d'État chargée de la citoyenneté, Sonia Backès, avait dénoncé ces affiches et demandé l'engagement de deux procédures par les services de l'État, le Préfet a pris, ce samedi 27 août, un arrêté préfectoral pour interdire cette campagne d'affichage. 

Fausses informations

Selon la Préfecture, cette dernière comporte des fausses informations. Cet arrêté interdit donc la campagne et impose à l’annonceur, à l’association "Réinfocovid", et à l’affichiste, la société "Luchetta peinture et sérigrahie", de procéder au retrait de ces affiches dans le délai de 72 heures à compter de la notification de l’arrêté qui a été effectuée ce jour.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité