Agriculteurs en colère. Les syndicats de la FNSEA et des JA suspendent les blocages en France suite aux annonces du Premier ministre

Les syndicats agricoles de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs ont décidé de suspendre les blocages des agriculteurs en France, jeudi 1er février 2024, en réponse aux annonces du Premier ministre Gabriel Attal.

Les syndicats agricoles majoritaires FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) et Jeunes agriculteurs ont conjointement décidé jeudi 1er février de suspendre les blocages d'agriculteurs en France, en réponse aux annonces du Premier ministre Gabriel Attal.

A lire : CARTE. Agriculteurs en colère : blocages, barrages filtrants, le point sur tous les blocages ce jeudi 1er février

Le président des Jeunes agriculteurs, Arnaud Gaillot, a exprimé cette décision lors d'une déclaration à la presse, aux côtés du président de la FNSEA, Arnaud Rousseau. Le syndicaliste a souligné que cette suspension des blocages était motivée par les annonces du gouvernement et par la nécessité de changer de stratégie pour faire avancer les revendications du secteur agricole. 

"Nous avons décidé qu'à l'heure actuelle, au vu de tout ce qui avait été annoncé (...), il faut qu'on change de modes d'action et donc nous appelons nos réseaux (...) à suspendre les blocages et à rentrer dans une nouvelle forme de mobilisation", a déclaré Arnaud Gaillot.

Cette décision fait suite aux annonces du Premier ministre Gabriel Attal, qui a fait part de mesures visant à répondre aux préoccupations des agriculteurs, des "avancées tangibles" selon les deux syndicats agricoles, dont voici les principales mesures : 

  • la "mise en pause" du plan Ecophyto visant à réduire l’usage des pesticides et sa volonté d’empêcher l’importation en France de fruits et légumes traités avec le pesticide thiaclopride, un produit interdit en Europe depuis 2022
  • assouplissement les règles imposant aux agriculteurs de maintenir des surfaces en prairies 
  • une enveloppe de 150 millions d’euros en soutien fiscal et social aux éleveurs ;
  • le renforcement de la loi EGalim. « Toutes les grandes chaînes de supermarchés contrôlées dans les prochains jours », a fait savoir Bruno Le Maire
  • des mesures pour relever les seuils d’exonération pour les transmissions.

Dans un tweet sur le réseau X, anciennement Twitter, la Confédération paysanne a fustigé les annonces du gouvernement sur la mise en pause du plan Ecophyto.

"Quel détournement de ce qui est demandé sur le terrain ! Donc on va poursuivre dans la dégradation de la santé des paysan·nes, de nos sols et de notre environnement. Et on va continuer à engraisser les multinationales des fabricants de pesticides…", a déploré le troisième syndicat agricole, dénonçant un « scandale ».

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité