Airbus met fin aux discussions avec Atos pour le rachat de sa branche "big data et cybersécurité"

On stoppe tout. Airbus annonce mardi 19 mars 2024 mettre fin aux discussions avec Atos sur une éventuelle acquisition de sa branche "big data et cybersécurité" (BDS).

L'annonce tient en une phrase envoyée aux médias mardi 19 mars 2024 : "Après avoir soigneusement examiné tous les aspects d'une éventuelle acquisition de la branche d'activité BDS (Big Data and Security) d'ATOS, Airbus a décidé de ne plus poursuivre les discussions avec ATOS sur ce potentiel."

La société informatique française rencontre d'importantes difficultés financières en raison de son fort endettement. "La société doit rembourser ou refinancer 3,65 milliards d’euros d’emprunts et obligations venant à échéance d’ici à fin 2025" indiquait le quotidien Le Monde. Elle se préparait à céder quelques-unes de ses branches les plus profitables. La décision d'Airbus est donc une mauvaise nouvelle pour Atos.

Pour le groupe aéronautique et de défense européen, l'acquisition de BDS devait lui permettrait de renforcer son "portfolio en matière de défense et sécurité grâce à des capacités de premier plan dans les domaines du cyber, du calcul avancé et de l'intelligence artificielle". Ce n'est donc plus d'actualité.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité