Autour de Toulouse : 2 antennes-relais de téléphonie 5 G incendiées dans la nuit

Deux antennes de téléphonie mobile 5 G ont été l'objet d'incendies, dans la soirée et la nuit de ce jeudi 28 janvier : la 1ère à Donneville, au Sud-Est de Toulouse, l'autre à Fonbeauzard, située au nord. Quatre autres antennes ont déjà été brûlées depuis le début du 1er confinement.

Dernière en date, une antenne-relais de téléphonie mobile 5G avait brûlé à Toulouse, quartier Rangueil, le 2 novembre 2020.
Dernière en date, une antenne-relais de téléphonie mobile 5G avait brûlé à Toulouse, quartier Rangueil, le 2 novembre 2020. © Nathalie Saint-Affre / MaxPPP

Le déploiement de la téléphonie mobile 5 G en Haute-Garonne n'est pas un long fleuve tranquille : 2 nouvelles antennes-relais ont été touchées par des incendies dans la soirée et la nuit de ce jeudi 28 janvier autour de Toulouse.

Le feu a d'abord pris vers 19H30 sur une antenne située au niveau du stade de Donneville, au Sud-Est de Toulouse

Un 2ème incendie a frappé une autre antenne-relais dans la nuit, vers 2 H du matin, située sur la commune de Fonbeauzard, cette fois au nord de la ville rose.

Série d'incendie en cours

4 autres incendies - suspectés d'être d'origine criminelle - avaient déjà frappé d'autres antennes 5G depuis le début du 1er confinement :

Sur l'ensemble de la France, ce sont au total une vingtaine d'antennes-relais qui ont été la proie des flammes depuis bientôt 1 an.

Opposants et théories du complot

La 5G, avec la puissance des ondes électromagnétiques qu'elle est supposée dégager, est particulièrement visée par des opposants à son implantation sur le territoire ; elle fait aussi l'objet de nombreuses théories du complot qui fleurissent sur les réseaux sociaux.

Un autre paramètre est également à prendre en considération : la ministre déléguée à l'industrie, Mme Agnès Pannier-Runacher, était présente ce jeudi en Haute-Garonne le matin, puis dans le Gers l'après-midi, justement pour parler du déploiement de la 5G en France, et de la féminisation de l'industrie.

Elle a notamment évoqué les avantages de la 5G au niveau de la haute-vitesse d'échanges de données, avec les dirigeants du constructeur aéronautique européen Airbus, à Toulouse.

Les 2 incendies ayant eu lieu le même jour, à quelques heures d'intervale, ne sont peut-être pas une coïncidence.

 

Fonbeauzard, ci-dessus au nord de Toulouse, et Donneville au sud-est en direction de Villefranche de Lauragais, sont donc les 5ème et 6ème antennes-relais à avoir été incendie en mois d'un an en Haute-Garonne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie téléphonie