Bac philo 2024 : "des beaux sujets ancrés dans l'actualité" selon Claire Lebrethon, doyen de la faculté de philosophe de l'ICT

Mardi 18 juin 2024, 540000 élèves de terminale ont planché sur l’épreuve tant redoutée de la philosophie. Les bacheliers avaient le choix entre la science, la nature ou encore la vérité. Des thèmes d'actualité, car malgré les apparences, la philosophie "est beaucoup moins imperméable aux autres sujets". Entretien avec Claire Lebrethon, doyen de la faculté de philosophie de l'Institut Catholique de Toulouse.

Coup d'envoi du bac 2024. Les terminales des voies générales et technologiques ont planché toute la matinée sur un des trois sujets de philosophie (deux dissertations et un commentaire de texte). Interrogée juste avant l'épreuve, dans le centre-ville de Lavaur (Tarn), Elise 17 ans, avoue "avoir révisé une bonne partie de la nuit". Lucas semble moins angoissé : "C'est pas le jour que je redoute le plus. Je suis plutôt confiant".

Une édition moins stressante car beaucoup de lycéens connaissent déjà leur orientation. En effet, la plateforme Parcoursup donne ses réponses aux futurs étudiants depuis le 30 mai. En voie générale, les lycéens ont eu le choix entre un texte de Simone Weil de 1943 sur la condition ouvrière pour le commentaire de texte, ou répondre, pour la dissertation, à l'une de ces deux questions : "La science peut-elle satisfaire notre besoin de vérité ?" et "L'État nous doit-il quelque chose ?".

"Des beaux sujets, très actuels"

Pour Claire Lebrethon, doyen de la faculté de philosophie à l'ICT (Institut Catholique de Toulouse), se sont "de beaux sujets, ancrés dans l'actualité." "La science peut-elle satisfaire notre besoin de vérité ? : la question reconnaît notre besoin perpétuel de vérité. Et précisément, c'est un besoin qui ne pourra jamais être satisfait. La science pourrait nous donner l'illusion qu'elle nous donne la vérité. Ici, il fallait donc évoquer la notion d'un questionnement toujours relancé et celle de l'incertitude, de l'imprévisibilité."

"Des thèmes qui font écho à notre quotidien" soulève Claire Lebrethon. Concernant l'autre sujet de dissertation "L'Etat nous doit-il quelque chose ? ", "Ici, on pouvait développer deux réquisits : la promesse de croissance, de pouvoir d'achat et celui de droits fondamentaux comme la santé, l'éducation et la sécurité. Tout en se demandant qui est ce Nous ? "

Il existe un malentendu à propos de la philosophie. La discipline peut dialoguer avec tous les sujets- écologie, management. La philosophie permet de prendre de la hauteur et de créer un vrai débat.

Claire Lebrethon, doyen de la faculté de philosophie à l'ICT (Institut Catholique de Toulouse)

"La philosophie est un formidable outil pour faire dialoguer les hommes"

Cette discipline, souvent perçue comme théorique et éloignée des préoccupations concrètes est pourtant essentielle à la formation d'un esprit critique. Pour Claire Lebrethon, la philosophie fait partie de notre quotidien. Elle joue même un rôle majeur dans notre société moderne. "La philosophie permet de formuler des questions. Ainsi, on courcircuite l'emprise des idéologies et l'anxiété. Elle permet de prendre de la hauteur et c'est un formidable outil pour faire dialoguer les hommes."

Un enseignement dès la seconde

"La quête de sens est le propre de l'homme. A chaque âge, l'humain se pose des questions métaphysiques. La philosophie fait partie de notre processus vital de croissance personnelle" poursuit le doyen de la faculté de philosophie. "Au moment de l'orientation, si on coupe un jeune de ses interrogations, on casse quelque chose d'essentiel pour lui permettre de trouver sa voie" estime Claire Lebrethon. "L'enseignement de la philosophie devrait même commencer dés la seconde afin de donner des outils pour penser".

Après la philo, les lycéens de la voie générale et technologique passeront les épreuves écrites de spécialité, de mercredi à vendredi, puis le grand oral entre le 24 juin et le 3 juillet.


Les résultats du bac, qui reste le sésame indispensable pour poursuivre des études supérieures, seront publiés le 8 juillet et seront disponibles dans notre widget ci-dessus

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité