Cérémonies religieuses limitées à 30 personnes : les catholiques de Toulouse retrouvent l'espoir

Le Conseil d'Etat a donné raison aux catholiques en demandant au gouvernement d'annuler la jauge limitant la participation aux cérémonies religieuses à seulement 30 personnes. Ce dimanche, certains avaient appellé à des messes en plein air en signe de protestation.
Ce dimanche 29 Novembre, le Conseil d'Etat a donné raison aux catholiques en demandant au gouvernement de revoir sa copie sur la question de la jauge limitant les cérémonies religieuses à 30 personnes.
Ce dimanche 29 Novembre, le Conseil d'Etat a donné raison aux catholiques en demandant au gouvernement de revoir sa copie sur la question de la jauge limitant les cérémonies religieuses à 30 personnes. © S.Pointaire/FTV
Les avocats de la Conférence des évêques de France ont dénoncé samedi devant le Conseil d'Etat la limitation à 30 du nombre de personnes pouvant assister aux cérémonies religieuses estimant qu'il s'agissait d'une mesure "non nécessaire,
disproportionnée et discriminatoire".
Le conseil d'Etat leur a donné raison ce dimanche en ordonnant au gouvernement de revoir sa copie. Car la jauge de 30 personnes avait suscité une vague d'indignation.

Une mesure qui ne prend pas en compte la taille des édifices

"L'interdiction des cérémonies religieuses de plus de 30 personnes dans les lieux de culte est manifestement disproportionnée en ce qu'elle ne prend pas en compte la taille des édifices religieux", a fait remarquer Me Antoine Delvolvé, un autre avocat du Conseil d'Etat pour le compte du diocèse de Paris.

Nombreuses réactions de l'église

En réaction à cette mesure, l'évêque de Montauban avait appelé les fidèles à "envahir" les églises ce dimanche.

Messe en plein air

Pour montrer sa désapprobation, l'association catholique Civitas avait également demandé aux fidèles de venir participer à une messe en plein air devant la cathédrale Saint Etienne de Toulouse.  Un appel entendu car ce dimanche, les fidèles étaient nombreux à venir assister à la messe dominicale sur le parvis de la cathédrale Saint Etienne à Toulouse mais aussi à l'intérieur de l'édifice. Ils étaient d'ailleurs plus de 30 à suivre l'office religieux, tout en respectant la distanciation sociale.
Ce dimanche, les fidèles sont plus de 30 à assister à la messe dans la cathédrale Saint Etienne de Toullouse
Ce dimanche, les fidèles sont plus de 30 à assister à la messe dans la cathédrale Saint Etienne de Toullouse © S.Pointaire/FTV
Pascale Leglise, représentante du ministère de l'Intérieur, a tenté de désamorcer ces critiques. La France n'est "pas la seule" à avoir pris ce type de mesure. Elle a nié toute "stigmatisation" des croyants de la part du gouvernement français.

Le Conseil d'Etat ordonne au gouvernement de modifier la limitation à 30 personnes, jugée "disproportionnée"

Ce dimanche 29 novembre, le Conseil d'Etat a ainsi ordonné à l'exécutif, de revoir la limitation à 30 personnes des cérémonies religieuses en vigueur depuis l'allègement du confinement. Le juge des référés y voit "une atteinte grave et manifestement illégale" à la liberté de culte et estime qu'un tel plafond est "disproportionné au regard de l'objectif de préservation de la santé publique".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société confinement santé covid-19