• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Cité du rugby, Light House, etc : les lauréats de “Dessine-moi Toulouse” connus, les critiques fusent

Le futur projet "Drop" au Stade Toulousain
Le futur projet "Drop" au Stade Toulousain

Jean-Luc Moudenc a profité du Mipim à Cannes pour révéler les lauréats des projets lancés en mai dernier pour réinventer certains lieux de Toulouse. 

Par Fabrice Valery

Marquer la ville de son empreinte, la transformer, laisser sa marque. C'est pour beaucoup de maires de grandes villes, une envie, un souhait, un but. L'urbanisme comme marqueur d'une période politique.

Pour Jean-Luc Moudenc, cela passe entre autres par la future troisième ligne de métro, par les "ramblas" sur les allées Jean Jaurès et par "Dessine moi Toulouse", un appel à projets lancé en mai 2018, dont on connaît depuis cette semaine les lauréats, révélés lors du salon Mipim à Cannes, le plus grand salon des professionnels de l'immobilier.

Créativité et innovation

Les 15 lauréats sont donc connus (certains des 20 projets initiaux ont été retardés) et consultables sur le site internet dédié à cet appel à projet. On y trouve par exemple le projet "Drop" à proximité du Stade Toulousain, avec une sorte de cité du rugby, un musée, un campus du sport, un parking-silo, etc... Ou encore l'agriparc des Berges de l'Hers...
Lauréats "Dessine moi Toulouse"

Pour le maire LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc cette démarche...

... vise à favoriser la créativité pour bâtir des projets urbains innovants, particulièrement attentifs au maintien de la vie de quartier, et au retour de la nature en ville

Problème : même si certains projets sont très axés "nature", la plupart sont des constructions ou extensions où le béton sera sans doute plus visible que les espaces verts. 

"Un cadeau aux promoteurs"

Plusieurs de ces projets sont menés avec ou par des grands groupes immobiliers déjà très présents à Toulouse (Icade,Kauffmann & Broad), des gestionnaires d'espaces commerciaux (Unibail-Rodamco) ou des bailleurs (Les Chalets).

Dans une vidéo, le conseiller municipal PS de Toulouse (et candidat à l'investiture de son parti pour les prochaines municipales), Romain Cujives, dénonce un "cadeau aux promoteurs" : 
Même son de cloche pour l'élue d'opposition Isabelle Hardy, présidente du groupe Génération-s et proche de Benoît Hamon : "A travers ce concours, la municipalité se défausse de son rôle d’aménageur urbain et confie à des opérateurs privés, dont les compétences ne peuvent pas substituer se à la puissance publique". 

Oui,  nous avons participé aux ateliers de « Dessine-moi Toulouse » afin d’apporter nos contributions aux futurs projets. Mais quelle déception ! Sous le vocable, « de nouveaux modèles économiques viables », c’est bien la recherche de financeurs qui a pris le pas sur la recherche de projets répondant aux intérêts, aux attentes des Toulousain.e.s dans leur diversité. 
Quant à la concertation, la démarche « participative » comme le dit le maire, là encore, la com ne peut masquer la mascarade qu’elle a représenté dans bien des cas ! Les Toulousain.e.s ne sont pas dupes. Toulouse mérite mieux !" (Isabelle Hardy) 

L'urbanisme, un avant-goût de campagne électorale...

En matière d'urbanisme, Jean-Luc Moudenc avait créé la surprise, en début de mandat, en décidant de conserver les conseils du Catalan Joan Busquets, qui avait été recruté par son prédécesseur Pierre Cohen pour réfléchir au nouveau visage de la ville.

En fin de mandat, les visions semblent diverger. La proximité de la future campagne des élections municipales prévues en mars 2020 y est sans doute pour beaucoup. 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus