Colère des agriculteurs : Gérald Darmanin n'a pas demandé "l'évacuation par les forces de l'ordre" de l'autoroute A64

Les forces de l'ordre ne procéderont pas à l'évacuation des agriculteurs bloquant l'autoroute A64 entre Toulouse et Bayonne, selon les déclarations du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, lundi 22 janvier 2024 lors d'un point presse.

Les forces de l'ordre vont-elles évacuer l'autoroute A64 bloquée par les agriculteurs en Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées ? Pas pour le moment, selon Gérald Darmanin. Le ministre de l'Intérieur a affirmé devant la presse lundi 22 janvier lors d'un point presse consacré  au relais de la flamme olympique qu'il n'avait pas demandé "l'évacuation par les forces de l'ordre".

La mobilisation, menée par des agriculteurs protestant contre le bas niveau de leurs revenus, se poursuit pour la cinquième journée consécutive notamment au niveau de Carbonne, en Haute-Garonne, à 45 km de Toulouse.

"Pas de dégradations sur ce site"

Le ministre de l'Intérieur a expliqué sa décision par le fait qu'il n'y avait "pas de dégradations sur ce site" (celui de l'A64). Les agriculteurs maintiennent  leur position à plusieurs endroits de l'ancienne région Midi-Pyrénées.

Dans le Tarn-et-Garonne, trois ronds-points d'accès à la centrale nucléaire de Golfech, responsable de l'alimentation en électricité du bassin toulousain, sont également bloqués depuis lundi à 05h00 par une cinquantaine de tracteurs. Cette action perturbe non seulement la circulation, mais soulève également des préoccupations quant à l'approvisionnement électrique de la région. Des installations ont également eu lieu dans le Gers, l'Ariège et donc les Hautes-Pyrénées.

Les manifestants demandent que le Premier ministre, Gabriel Attal, vienne à leur rencontre en Occitanie.