Concerts au Stadium, on vous dit pourquoi c'est rare même pour Big Flo et Oli

La prévente des billets pour le concert de Big Flo et Oli en 2024 au Stadium de Toulouse a débuté ce mercredi 6 septembre. Les jeunes rappeurs toulousains font partie des très rares artistes à s'y produire. On vous explique pourquoi.

Big Flo et Oli ont annoncé un concert en juin 2024 au Stadium de Toulouse et la prévente des billets a débuté ce mercredi. Les concerts dans le stade de foot son extrêmement rares. On vous explique pourquoi.

Deux concerts en 2019

Pour les fans des deux rappeurs toulousains, le rendez-vous est déjà fixé : Big Flo et Oli se produiront au Stadium de Toulouse le 8 juin 2024. Et les 33 000 places disponibles sont déjà en prévente depuis mercredi 6 septembre. Elles devraient partir très vite.

Car les deux frères n'en sont pas à leur premier Stadium. En 2019, ils avaient fait chavirer le cœur des Toulousains à l'occasion de 2 soirées exceptionnelles dans l'antre des violets. Deux soirées qui avaient rassemblé quelques 60 000 fans. Une première depuis bien longtemps. Il faut dire que le Stadium de Toulouse n'a pas souvent accueilli des concerts. Le Stade est avant tout le berceau des footballeurs du Toulouse Football Club, qui y jouent presque une fois par semaine.

Bowie et Mickael Jackson

Pas facile de trouver des créneaux disponibles au milieu du calendrier de Ligue 1 tout en préservant les matches du TFC, mais pas que : "Même rénové, le Stadium de Toulouse n'est pas conçu pour accueillir des concerts", explique Samuel Capus, directeur Général de Bleu Citron Productions. "Il faut 10 jours pour faire la mise en place, installer des rampes d'accès ou enlever les publicités. À chaque fois ça coûte énormément à la ville et à nous. En 2019, les deux concerts de Big Flo et Oli n'ont pas été rentables. On les a faits pour l'histoire ! "

Les premiers artistes à s'y produire furent David Bowie en 1987 et Mickael Jackson en 1992.

"C'est le père de Michael Jackson qui lui a imposé de se produire au Stadium de Toulouse plutôt qu'à Barcelone", raconte Samuel Capus. "Juste parce que ses gants étaient fabriqués à Castelginest à quelques kilomètres de Toulouse. C'est une histoire dingue". Depuis plus rien jusqu'en 2019. La municipalité invoquait des difficultés techniques : "Les semi-remorques n'avaient pas d'accès au stade pour déposer le matériel et installer les structures nécessaires pour de tels événements".

À quand plus de concerts au Stadium ?

Mais en 1997, celui que l'on surnomme "le petit Wembley" a connu une seconde jeunesse après 48 ans de bons et loyaux services. Le Stadium de Toulouse a été rénové pour accueillir des matches de la Coupe du monde 98. Un second lifting a eu lieu avant l'Euro 2016. Finies les contraintes techniques pour l'organisation de concerts. Alors pourquoi faut-il attendre Big Flo et Oli pour faire à nouveau résonner la musique dans le Stadium de Toulouse ? Pour la métropole gestionnaire du stade, "le bilan des deux concerts de Big Flo et Oli en 2019 était positif". Elle était même prête à étudier toute nouvelle proposition.

"Le problème de Toulouse, c'est que le stade est au carrefour de Bordeaux, Marseille et Barcelone", explique Samuel Capus. "Bordeaux a une jauge de 45 000 personnes, Marseille et le Stade Vélodrome 60 000, et même 80 000 à Barcelone. Du coup, les artistes sont assurés de faire 25% de recettes en plus au minimum pour le même spectacle. Sans compter que Toulouse n'est pas raccordé au TGV, contrairement aux autres villes."

De plus le Stadium de Toulouse ne peut être utilisé que pendant la pause estivale entre fin mai et début juillet. Autant de contraintes qui expliquent que l'on a peu de chance de voir un jour Coldpay ou Beyoncé se produire dans la ville rose. Reste Big Flo et Oli. Deux Toulousains qui rayonnent aujourd'hui jusqu'au Canada. Et sur lesquels Toulouse est prêt à investir pour une question d'image.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité