Coronavirus : Toulouse Métropole et le conseil départemental lancent des plans d'urgence en soutien à l'économie locale

Près de 31M d'€ vont être débloqués par Toulouse Métropole, 24 millions par le conseil départemental de Haute-Garonne, pour venir en aide aux entreprises en baisse d'activité. / © FTV/ Juliette Meurin
Près de 31M d'€ vont être débloqués par Toulouse Métropole, 24 millions par le conseil départemental de Haute-Garonne, pour venir en aide aux entreprises en baisse d'activité. / © FTV/ Juliette Meurin

Après l'Etat et la Région, c'est au tour du Département et de Toulouse Métropole de lancer leur dispositifs d'aide aux structures en difficulté suite aux mesures de lutte anti-Covid-19. Près de 31 millions d'euros vont être débloqués par la métropole, 24 millions par le conseil départemental.

Par Delphine Gerard

54 millions d'euros de soutien. Toulouse Métropole et le conseil départemental de Haute-Garonne mettent la main au portefeuille, pour soutenir les entreprises en difficulté, suite aux mesures de confinement imposées pour lutter contre le Covid-19.
 


En plus des mesures annoncées par la Préfecture et la Région Occitanie ce jeudi, d'autres collectivités ont décidé de débloquer des fonds d'urgence.


La Métropole débloque 31 millions d'euros pour les petites entreprises


30,7 millions d'euros. C'est le montant du plan d’urgence économique de la mairie de Toulouse et de Toulouse Métropole, présenté ce jeudi 26 mars. 

Pour Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, il y aura 3 axes :
  • L'allègement de la fiscalité avec la baisse de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les TPE, PME, artisans, commerçants, start-up et avec un abattement supplémentaire sur la taxe foncière due par les commerces de détail situés hors zone commerciale et faisant moins de 400m2.
  • L'exonération de certaines taxes, comme la redevance d'occupation du domaine public qui  concerne les commerçants sur les marchés, les taxis, les restaurateurs ou les cafetiers.
  • Pour les marchés publics, l'abandon des pénalités de retard de livraison ou encore l'élargissement de la possibilité de versement des 30% d'acompte à la commande pour les entreprises choisies par la collectivité.
Un plan financé, selon Jean-Luc Moudenc, en partie grâce au report de certaines dépenses prévues au budget 2020.
 


Plan d'urgence du conseil départemental de près de 24 millions d'euros

De son côté, le conseil départemental de Haute-Garonne a aussi annoncé une série de mesures d'aide aux structures touchées par des baisses ou un arrêt de leur activité.
  • Une aide de 2 millions d'euros reconductible en soutien aux associations pour les pertes rencontrées depuis le début de la crise sanitaire. Les associations peuvent déposer leur dossier sur la plateforme aide.assos@cd31.fr
  • 10 millions d'euros, soit une avance de 60 % pour les prestataires de marchés publics des secteurs du bâtiment et des travaux publics, dont les chantiers ont été suspendus par décision de la collectivité.
  • Une enveloppe de 4 millions d'euros par mois pour indemniser les transporteurs scolaires et interurbains à hauteur de 80 %.
  • Une avance financière pour les établissements sociaux et médico-sociaux à hauteur de 7,4 millions d'euros par mois.
Notre équipe s'est rendue dans une société de transport directement impactée par l'arrêt de l'activité touristique : les transports Duclos, installés à Aucamville en Haute-Garonne.
Reportage Olivier d'Amontloir et Xavier Marchand.
Coronavirus : Toulouse Métropole et le département de Haute-Garonne lancent des aides d'urgence aux entreprises

Sur le même sujet

Les + Lus