Coronavirus : à Toulouse, des poignées de coude sur les portes d'une clinique pour faire barrage au virus

Une poignée permettant d'ouvrir les portes sans les toucher avec les mains, c'est ce que viennent de mettre au point les étudiants de l'ICAM, une école d'ingénieurs toulousaine. La pièce a été imprimée en 3D et elle est destinée à équiper les portes du secteur de réanimation de la clinique Pasteur. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Il n'existe pour l'instant que le prototype mais à Toulouse au sein de l'ICAM, l' une des écoles d'ingénieurs de la ville, l'imprimante 3D tourne à plein régime. L'objectif est de sortir au plus vite 16 poignées de coude à poser sur des portes. 
 


La bonne idée d'un ingénieur de l'ICAM

Eric Loupiac est chef de projets à l'ICAM et il aime relever les défis. Alors concevoir une poignée destinée à accueillir un coude plutôt qu'une main, l'idée ne lui a pas fait peur :

On s'est rendu compte que, même si nous n'avions pas de connaissances médicales, on pouvait apporter notre pierre à l'édifice reconnaît-il. J'ai donc décidé à travers ce projet de mettre mes compétences industrielles au service de ceux qui en ont besoin. Et je suis ravi. 


La poignée est réalisée en 3D et les plans conçus par Eric Loupiac sont libres de droits. Ils sont téléchargeables gratuitement sur le site de l'ICAM, pour permettre aux structures de soins de compléter leurs équipements.


Une commande de la clinique Pasteur 

La commande vient en fait de la clinique Pasteur. Le 1er avril, elle est appelée en renfort pour l'accueil des malades du Covid-19. L'établissement privé s'était déjà préparé à cette bascule, notamment pour la protection des soignants.
 

 

On avait déjà sollicité l'ICAM pour réaliser quelque 200 visières de protection. Alors quand on a vu le modèle de cette poignée sur internet, on leur a demandé de créer un modèle spécifique pour nous, explique Gaëlle Renaud, responsable de communication à la clinique Pasteur.


Les 16 poignées commandées à l'ICAM sont destinées à équiper les portes du service de réanimation en secteur Covid comme sur cette photo. 

 
 

Un nouveau contrat à venir ?


Pour la clinique Pasteur ces deux commandes ne sont vraisemblablement qu'un début. 32 autres poignées sont d'ores et déjà en attente :

On est en train d'anticiper sur l'organisation à venir nous confie Gaëlle Renaud. Avec la crise qui va durer et le maintien de toutes les précautions, nous réfléchissons à équiper toutes nos portes avec ce type de poignées, et particulièrement les portes utilisées par le grand public. 


De quoi occuper l'ICAM encore pendant un bon moment. Car il va devoir adapter les plans existant pour ces nouvelles poignées. La clinique a également demandé à Eric Loupiac de chiffrer la réalisation d'une plus grosse commande pour les mois à venir : pas moins de 1000 pièces.