Course folle et meurtrière près de Toulouse : l'automobiliste admise en soins psychiatriques

L'automobiliste qui a volontairement percuté plusieurs cyclistes, causant la mort de l'un d'eux, jeudi 21 janvier à Cépet, au nord de Toulouse, a été hospitalisée pour des soins psychiatriques. Elle présenterait des troubles mentaux manifestes avec danger imminent pour la santé des personnes.

Un premier témoin signale près de Fronton vers 11h30 un cycliste à terre percuté par un véhicule qui prend la fuite.
Un premier témoin signale près de Fronton vers 11h30 un cycliste à terre percuté par un véhicule qui prend la fuite. © FTV

C'est sur décision d'un représentant de l'Etat que l'automobiliste, une femme née en 1986, a été admise provisoirement en soins psychiatriques. Selon le médecin qui l'a examinée, elle présente des troubles mentaux manifestes avec danger imminent pour la santé des personnes.

Cette femme a volontairement (selon le Parquet de Toulouse) percuté et très sérieusement blessé un cycliste à Fronton, jeudi 21 janvier. Immédiatement prise en chasse par les gendarmes, elle a alors tenté à plusieurs reprises de foncer dans le véhicule de ces derniers. Et dans sa course folle, elle a ensuite renversé deux cyclistes à Cépet, au nord de Toulouse, blessant mortellement l'un d'entre eux, âgé de 65 ans. Le second cycliste est lui aussi gravement blessé. Pour stopper la fuite de la conductrice, les forces de l'ordre ont été contraintes de tirer une fois sur son véhicule. Prostrée, elle a alors été interpellée sans difficultés.

Placée en garde à vue, l'automobiliste n'a manifestement pas expliqué son geste et des troubles liés à une affection mentale ont été diagnostiqués. Des experts psychiatriques devront se prononcer sur son éventuelle irresponsabilité pénale.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers sécurité routière société sécurité justice