Déblocage de l'Université Jean-Jaurès : la justice rendra sa décision lundi

Le référé "mesures utiles" déposé par le syndicat étudiant UNI pour le déblocage de l'Université Jean-Jaurès, paralysée depuis le 6 mars, a été examiné ce jeudi matin par le tribunal administratif de Toulouse. L'ordonnance sera rendue lundi 30 avril. 

Urgence et utilité du déblocage 


L'avocat de l'UNI, Maître Guillaume Brouquières, a demandé au juge des référés "d'enjoindre l'administrateur provisoire de l'Université d'utiliser les pouvoirs de police" et de "prendre toutes les mesures utiles pour libérer les locaux et organiser correctement le fonctionnement de l'université."

Accompagné par quatre étudiants, le représant du syndicat de droite dénonce l'inaction de l'administrateur provisoire de l'Université Jean Jaurès et affirme qu' ''il est inadmissible de priver de leur liberté plus de 30 000 étudiants" à un mois des examens de fin d'année. 

Le parc des expos réservé pour les examens


La représentante de l'Université a plaidé pour le rejet de cette requête. Selon elle, l'urgence n'est pas établie, car les enseignements sont transmis sur une plateforme numérique et certains cours sont dispensés à distance. L'avocate a aussi affirmé que le parc des expositions de Toulouse devrait être réservé pour la tenue des examens. 

Les étudiants, actuellement en vacances universitaires, sont attendus sur le campus lundi 30 avril. Une nouvelle assemblée générale est prévue ce même jour. 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité