VIDEO. En grève de la soif et épuisé, Thomas Brail, le défenseur des arbres, victime d'un malaise et évacué vers un hôpital

Thomas Brail, figure de la lutte contre le chantier de l'autoroute A69 entre Toulouse et Castres, a été victime d'un malaise à Paris, ce mardi 10 octobre 2023.

Thomas Brail, figure de la lutte contre le chantier de l'autoroute A69 entre Toulouse et Castres, a été victime d'un malaise à Paris, sur la passerelle Senghor, ce mardi 10 octobre 2023.

En grève de la faim depuis 40 jours, il venait d'entamer une grève de la soif à 14h ce lundi 9 octobre pour réclamer l'arrêt des travaux du projet autoroutier.

Il a été pris en charge par les sapeurs pompiers, comme on peut le voir sur cette vidéo publiée sur instagram. " Thomas s'est plaint de maux de têtes", selon les explications données par nos confrères de Vakitamédia.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vakita (@vakitamedia)

Thomas Brail a été évacué en vue "probablement en vue d'une hospitalisation" peut -on également lire sur twitter. 

Deux autres militants en grève de la faim ont également entamé une grève de la soif à ses côtés et sont toujours sur la passerelle. 

Les opérations de défrichement suspendues jusqu'au 13 octobre

Dans le même temps, la préfecture d'Occitanie annonce l'organisation d'une réunion ce vendredi 13 octobre sur l'avancement des travaux de l'autoroute A 69 : "le préfet de la région Occitanie et le nouveau préfet du Tarn réuniront, à la demande du ministre chargé des transports, les maires et les élus du territoire ce vendredi 13 octobre 2023. Les opérations de défrichement importantes n’auront pas lieu avant cette réunion, précise un communiqué. Les associations concernées par le projet seront également reçues le même jour."

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité